L’AÉRODYNAMIQUE DE L’AVION SUBSONIQUE EXPLIQUÉE AUX OISEAUX

Dossier : Arts, Lettres et SciencesMagazine N°658 Octobre 2010Par : Jean-Paul Vaunois (66)Rédacteur : Jean-François Clervoy (78)Editeur : Volez ! Éditions - 2009 - 38, rue Thiers, BP 12, 94731 Nogent-sur-Marne Cedex.

Qui n’a pas été fasciné par le vol et la possibilité de s’affranchir de la force de gravité terrestre qui nous «cloue» au sol au quotidien ?

Si les astres constituèrent le premier sujet d’intérêt des pionniers de la Science, lesquels les percevaient comme des éléments divins dont ils voulaient percer le secret, les oiseaux et leurs aptitudes à évoluer librement dans l’air furent aussi très tôt une source d’inspiration de l’Homme. Dans la mythologie grecque, Icare s’équipa d’ailes fixées à la cire pour échapper à Minos, mais tenta l’envol sans succès.

Couverture du livre : L'aérodynamique de l'avion subsonique expliquée aux oiseauxBeaucoup plus tard, le vol des oiseaux fascine Léonard de Vinci qui analyse toutes les phases du vol, du décollage à l’atterrissage, il voulut concevoir une machine volante à leur image. Il aura mis en évidence l’importance du centre de gravité, du centre de poussée, et de l’effet de la courbure de l’aile sur la vitesse d’écoulement de l’air le long du profil.

À peine plus d’un siècle écoulé depuis les premières expériences fructueuses en planeur commencées par Otto Lilienthal et les vols motorisés de Clément Ader et des frères Wright, plusieurs millions de pilotes s’envoient en l’air aujourd’hui à bord de machines volantes de toutes sortes.

Pourquoi? La maîtrise de la 3e dimension donne un sentiment de domination sur les éléments et procure des sensations nouvelles auxquelles le terrien n’est pas habitué : voir de haut et de loin, évoluer sans contrainte, contrôler une machine complexe, réussir le challenge gestuel du décollage et de l’atterrissage et le défi intellectuel de la navigation. Tout pilote se souvient de son premier «lâcher » et de ses premières « navigations ».

Cet ouvrage établit une excellente référence, facile à lire, de ce que le pilote curieux et amoureux du vol à moteur aimera comprendre pour faire que son avion devienne son meilleur ami.

Ce document éveillera la curiosité des aviateurs. Il présente les éléments essentiels de l’aérodynamique et de l’architecture des avions.

Un avion, selon Clément Ader, est un moyen plus lourd que l’air capable d’évoluer dans l’atmosphère avec un moteur. Cet ouvrage est limité au cas des avions, dont la vitesse ne dépasse pas 500 km/h. Ce sont les avions les plus utilisés pour l’école des débuts, pour l’entraînement aérien, les vols sportifs, de loisirs, cela pour des raisons économiques. Ce livre d’aérodynamique a été écrit par un pilote pour les pilotes en langage aussi simple que possible. Cependant pour transmettre des expériences aérodynamiques connues de peu de monde sur la planète, il a été aussi conduit à écrire des textes très complexes qui vont intéresser le spécialiste en aérodynamique, en particulier sur la traînée, les hélices et les profils.

Poster un commentaire