Sabix et l'histoire de polytechnique

La Sabix : au service de la riche histoire de la bibliothèque de l’X

Dossier : HistoireMagazine N°771 Janvier 2022
Par Pierre COUVEINHES (70)

La Sabix, Société des amis du musée, de la bibliothèque et de l’histoire de l’École polytechnique, allie depuis 35 ans des activités de recherche et de publications à l’organisation d’événements pour mettre en valeur et faire connaître la richesse exceptionnelle de la bibliothèque de l’X.

 

Association selon la loi de 1901, la Sabix regroupe plus d’une centaine de membres issus de tous les horizons, parmi lesquels une majorité de polytechniciens. Elle mène aujourd’hui des activités très variées, allant de l’enrichissement des collections de la bibliothèque et du musée à la publication d’un bulletin et l’édition de livres, en passant par l’organisation d’événements sur des sujets concernant la communauté polytechnicienne.

 


1986

Création comme Société des amis de la bibliothèque de l’École polytechnique, la Sabix a progressivement élargi ses activités à la promotion de travaux relatifs à l’histoire de l’X et, plus généralement, à celle des sciences et techniques.

2019

La Sabix fusionne avec l’association des Amis du musée de l’École polytechnique, pour devenir la Société des amis du musée, de la bibliothèque et de l’histoire de l’École polytechnique, tout en conservant l’acronyme Sabix.


 

La bibliothèque et le musée de l’École

La bibliothèque de l’X a été instituée par le décret du 6 frimaire an III portant organisation de l’École centrale des travaux publics, première appellation de l’École polytechnique. Constituée à sa création de livres provenant de biens nationaux ou des académies dissoutes, elle s’est enrichie de documents envoyés de Rome par Monge puis, sous la Restauration, d’ouvrages de grande valeur donnés par le duc d’Angoulême. Parallèlement, les collections s’accroissaient des publications des professeurs de l’École et des livres nécessaires à l’enseignement. Aujourd’hui, avec ses 160 000 titres et ses 300 000 volumes, c’est une des plus importantes bibliothèques scientifiques d’étude et de recherche de France. Son fonds, qui comprend aussi d’abondantes archives, est d’une richesse exceptionnelle pour l’histoire des sciences comme pour l’histoire de l’École. En 2018 a été ouvert le Mus’X, espace muséal destiné à regrouper et mettre en valeur les collections d’objets de laboratoire et de musée détenus par l’École polytechnique, héritage de 225 ans d’histoire et de découvertes scientifiques.

L’enrichissement des collections de l’École polytechnique

L’École polytechnique assure bien sûr le fonctionnement courant de la bibliothèque et du musée, mais le fonds ancien exige des ressources supplémentaires. C’est dans ce but que quelques bonnes volontés se sont rassemblées en 1986 à l’initiative d’Emmanuel Grison (37) pour fonder la Sabix et apporter un soutien à la bibliothèque pour « développer, enrichir, restaurer et mettre en valeur » son fonds ancien. Emmanuel Grison, disparu en 2015, fut le premier directeur de l’enseignement et de la recherche de l’X, jouant un rôle majeur dans l’évolution de l’enseignement. Le bulletin n° 59 de la Sabix lui a été consacré.

Une des plus importantes opérations menées par la Sabix depuis sa création est intervenue en 2020, avec l’acquisition d’un ensemble exceptionnel de manuscrits d’Henri Poincaré (1873). Parmi ceux-ci figurent un nombre non négligeable d’inédits qui, avec les corrections figurant dans les manuscrits publiés, permettent de préciser le développement de la pensée de Poincaré qui a conduit à certaines de ses découvertes majeures. Une autre opération remarquable a été l’achat du fonds Monge en 2002, grâce à l’appui financier de l’AX. Ce fonds est aujourd’hui l’un des fleurons de la bibliothèque.

Voici d’autres exemples d’achats importants de la Sabix effectués au cours des dernières années. En février 2012, achat des carnets de voyage de Jean-Henri Hassenfratz (1755-1827), qui fut le premier professeur de physique de l’École polytechnique. Ces carnets sont un exemple rare d’espionnage industriel au XVIIIe siècle (le secret de l’acier allemand). En 2015, financement du rapatriement à la bibliothèque d’archives léguées par une descendante du général Jacques Alexandre Fabre (1801), l’un des quatre polytechniciens mis à disposition du tsar Alexandre par Napoléon, qui fut notamment le premier professeur de l’École des voies de communication à Saint-Pétersbourg. En février 2017, grâce à la générosité d’un donateur, acquisition d’un ensemble important de lettres de Joseph Fourier qui étaient détenues par les descendants de Claude Louis Bonard, son ancien professeur de mathé­matiques. En 2018, donation par M. et Mme Morizet, par l’intermédiaire de la Sabix, de divers appareils scientifiques ayant appartenu aux laboratoires de l’École (début et milieu du XIXe siècle). En 2018, donation par François Granade, par l’intermédiaire de la Sabix, d’un ensemble de photos sur la vie à l’École polytechnique dans les années 1935-1936.

Par ailleurs, les livres et objets détenus à la bibliothèque sont souvent en mauvais état et des restaurations coûteuses sont parfois indispensables. C’est ainsi que la Sabix a financé en 2019 la restauration du drapeau remis par l’empereur Napoléon Ier à l’élève Arago (1803). Citons également la restauration, de 2006 à 2009, de l’exemplaire de la Description de l’Égypte dont dispose la bibliothèque, par la confection d’une reliure en harmonie avec l’époque d’édition.

La publication d’un bulletin et l’édition de livres

La Sabix publie depuis sa création un bulletin qui a gagné peu à peu une place très honorable parmi les publications sur l’histoire des sciences et de l’École polytechnique. Les 67 numéros publiés à ce jour peuvent être commandés sur le site http://www.sabix.org/. Quelques mois après leur parution, ils peuvent être consultés gratuitement en texte intégral à l’adresse http://sabix.revues.org/. Initialement consacrés aux XVIIIe et XIXe siècles, les numéros traitent aujourd’hui souvent de sujets plus proches : Alfred Sauvy de la promotion 1920S (bulletin 63, mars 2019), transfert de l’X à Palaiseau (bulletin 65, juillet 2020), Maurice Allais de la promotion 1931 (bulletin 66, novembre 2020). Bien entendu, la Sabix poursuit la publication de bulletins consacrés à des sujets d’érudition, en liaison étroite avec des historiens professionnels. C’est ainsi que le bulletin 67 (août 2021) a publié les lettres envoyées par Émile Clapeyron (1816) à Gabriel Lamé (1814) entre 1818 et 1835, introduites et commentées par l’historienne Évelyne Barbin.

Outre la publication des bulletins, la Sabix a engagé une activité d’édition de livres, avec notamment la parution en septembre 2015 de Portraits de polytechniciens de Christian Marbach (56), illustré avec talent par Claude Gondard (65).

L’organisation de conférences

La Sabix soutient activement les activités du centre de ressources historiques (CRH) de la bibliothèque, qui organise des expositions et des colloques concernant des polytechniciens ou l’histoire de l’École. Ainsi, la Sabix a financé en 2018 le livret de la première exposition temporaire accueillie par le Mus’X, « Gaspard Monge, savant et républicain », en 2019 celui de l’exposition « L’X : l’équation du mérite » et en 2020 celui de « Trésors de la bibliothèque de l’École polytechnique ».

Par ailleurs, chaque assemblée générale de la Sabix est l’occasion d’une conférence de haut niveau : en 2019 « Alfred Sauvy, un penseur pour le XXIe siècle ? » par le recteur Gérard-François Dumont, professeur à la Sorbonne, président de l’Association Alfred Sauvy ; et cette année, après une interruption en 2020 pour raisons sanitaires, conférence du professeur Frédéric Brechenmacher, président du département « humanités et sciences sociales » de l’École, sur les manuscrits d’Henri Poincaré acquis grâce à l’intervention de la Sabix.

Pour atteindre ses objectifs, la Sabix a besoin du plus grand nombre de soutiens possibles. La cotisation a été dans ce but fixée à un niveau modeste. Pour adhérer, rendez-vous sur le site http://www.sabix.org/ !

 


Pour aller plus loin

Une présentation plus détaillée des manuscrits de Poincaré figure
à l’adresse suivante : https://urlz.fr/gZGD
Tous les documents ont été numérisés et sont en accès libre
sur le site de la BCX : https://bibli-aleph.polytechnique.fr/

Voir https://journals.openedition.org/sabix/106

Voir http://www.sabix.org/

Poster un commentaire