La révolution de la finance : acte II

La révolution de la finance : acte II

Dossier : Arts, lettres et sciencesMagazine N°752 Février 2020Par :

André Lévy-Lang (56)

Editeur : Éditions Odile Jacob, octobre 2019

La révolution de la finance : acte IIUne révolution majeure est en train de se produire. Elle ne se limite pas aux institutions financières mais affecte l’ensemble de l’économie et de la société. André Lévy-Lang montre comment tout est parti de deux phénomènes indépendants : la faillite de Lehman Brothers en 2008, qui a déclenché une crise mondiale, et la naissance de l’iPhone en 2007, qui est à l’origine du développement des réseaux sociaux. La faillite de Lehman Brothers a achevé de détruire la confiance dans les banques et a entraîné la mise en place d’une réglementation qui limite leur profitabilité ; tandis que le développement des réseaux sociaux est fondé sur la confiance dans ces réseaux, d’autant plus paradoxale qu’ils ne font l’objet d’aucune réglementation.

Capitalisant sur cette confiance, les acteurs de l’Internet créent leur propre système financier. Des « néobanques » en ligne offrent des services, plus rapides et moins chers que les banques traditionnelles. Des cybermonnaies apparaissent, comme le Libra de Facebook, avec des services de paiement que Facebook, Amazon, Apple devraient bientôt étendre au crédit, à l’épargne, à l’assurance, comme le font déjà leurs homologues chinois Alipay ou WeChat Pay, créant ainsi un système bancaire mondial parallèle. Les banques traditionnelles ne survivront que si elles entrent dans l’univers Internet et organisent la relation-client autour des smartphones.

André Lévy-Lang, ancien président de Paribas et professeur à Paris-Dauphine, sait rendre limpide ce qui est complexe. Quand il termine ce livre lumineux, non seulement le lecteur maîtrise les arcanes de la finance contemporaine mais il a en outre la certitude d’être devenu plus intelligent.

Poster un commentaire