LE CERVEAU ATTENTIF

Dossier : Arts, Lettres et SciencesMagazine N°672Par : Jean-Philippe Lachaux (90)Rédacteur : Thierry Lachaux (82)Editeur : Odile Jacob – 2011 – 15, rue Soufflot, 75005 Paris.

Couverture du livre : Le cerveau attentifAttention, attention ! Le cerveau attentif, paru récemment aux éditions Odile Jacob, a pour vocation de nous livrer les clefs de l’attention. Quoi de neuf, direz-vous ? Et bien, tout. Jamais ouvrage de référence n’avait été écrit sur ce phénomène essentiel qu’est l’attention. Tels Christophe Colomb ou Magellan, l’auteur nous embarque tout d’abord dans une découverte étourdissante de la planète cerveau. D’îles en continents, de territoires plus ou moins défrichés en gouffres insondables (ou presque), il nous guide dans ce paysage fantastique où se joue, instant après instant, la bataille de l’attention.

Bien sûr, chaque pas dans ce nouvel univers est compté, la narration se veut particulièrement soucieuse de la rigueur scientifique (l’auteur est directeur de recherche en neurosciences cognitives à l’Inserm). Ne sont retenus que les résultats d’expériences rigoureusement contrôlées ou des thèses dûment argumentées et reconnues par leurs pairs. Il est vrai que les pièges sont nombreux, le risque de subjectivité étant omniprésent dès qu’il s’agit de mémoire ou d’attention…

Une fois parcouru ce long et indispensable périple initiatique au sein de nos neurones, on en vient au cœur du sujet : qu’est-ce que l’attention et surtout comment la maîtriser? Mais attention ! Cet apprentissage de l’attention va nous réserver plus d’une surprise et quelques vérités pas forcément toujours très agréables à entendre.

Vous croyez au libre arbitre? À partir d’une brève expérience, l’auteur vous convaincra qu’il ne s’agit peut-être que d’une illusion, et que votre propre esprit vous leurre. Vous croyez votre esprit au repos quand vous ne pensez à rien ? Erreur. C’est tout le contraire, il n’est jamais aussi actif que quand il ne «fait» rien. Mais, rassurez-vous, comme dans toute bonne histoire, la chute est heureuse.

Si vous avez suivi le narrateur avec suffisamment d’attention, vous découvrirez que votre cerveau, finalement, n’est pas si indiscipliné que ça, et que, moyennant une bonne dose de patience et pas mal de tolérance, vous pourrez lui apprendre plus d’un tour, et vous en faire un allié.

Mais dans tout ça, quoi de concret me direz-vous ? Beaucoup de choses, pour ceux qui auront su bien écouter (avec attention, il va sans dire), à commencer par quelques idées simples, qui, par exemple, pourraient bien aider nos très chers et jeunes camarades à éviter de « psychoter» (sic) le 14 Juillet sur les Champs-Élysées. Bonne lecture, et attention à la suite, qui ne manquera pas d’arriver.

Poster un commentaire