La pratique de la Chine

Dossier : Arts, Lettres et SciencesMagazine N°623 Mars 2007Par : André Chieng (73)Rédacteur : Jacques Bertrand (77)

La Chine fascine, attire, effraie, en ces temps de croissance effrénée qui la transforment à pas accélérés en première puissance du xxie siècle.

Et que dire des Chinois ! Combien de questions à leur égard, combien d’idées reçues, combien de méfiances inhibitrices (« On ne peut savoir ce qu’ils pensent ») au moment de nouer des partenariats !

Notre camarade André Chieng est double : français et chinois. Vivant sans déchirement les deux cultures, il sait qu’elles sont compatibles et nous amène à comprendre comment dépasser l’horizon de leurs apparentes contradictions. Pour entrouvrir cette porte de la compréhension, il aborde ces questions sous une forme nouvelle, tout aussi loin des traités de sociologie, trop érudits et abstraits, que des livres de recettes des cours de management (Do’s & Don’t), trop superficiels et anecdotiques.

La forme choisie par l’auteur est celle d’un dialogue à distance avec François Jullien, agrégé de philosophie, auteur d’ouvrages de référence sur la philosophie chinoise. Il ne s’agit pas d’un essai, mais d’une approche impressionniste autour de sept thèmes en autant de chapitres. Dans ce livre à deux voix, André Chieng commente et illustre par des exemples tirés de son expérience, souvent professionnelle, des savants propos puisés dans l’un des nombreux livres écrits par François Jullien sur la philosophie chinoise.

Et l’on en vient à comprendre l’un par l’autre, au fil d’une lecture agréable, surpris de découvrir que l’esprit chinois n’est pas impénétrable. Si l’on constate qu’il peut être à bien des égards proche du nôtre (primauté de l’esprit d’une relation sur la lettre d’un contrat), on prend aussi conscience que l’on peut comprendre ce qui l’en sépare, alors même que cette différence paraît incompréhensible (voire inadmissible) à l’analyse de nos seuls outils cartésiens (pour un esprit chinois, « la » vérité n’existe pas, tout est transformation). On en sort humble devant la grandeur de la pensée chinoise, impressionné par sa force historique (la Chine de Hu Jintao est une étonnante continuité de la Chine impériale), sidéré par sa capacité à épouser sans rupture notre monde en mutation rapide, et rassuré à l’idée qu’un partenariat solide avec un Chinois est possible.

Lisez-le en prenant l’avion pour la Chine !

Poster un commentaire