Escrime au magnan décennal de l'Ecole polytechnique

La lettre du magnan décennal 2014

Dossier : ExpressionsMagazine N°698 Octobre 2014
Par Marie-Louise CASADEMONT (74)

Nous avons accueilli sans encombre, grâce aux facilités permises par le « Plâtal » et coordonnées par le cabinet de la direction de l’École, avec l’amiral Denys Robert et M. Christian Acosta, 517 participants adultes et 61 enfants et adolescents de 5 ans à 17 ans, auxquels s’ajoutaient de nombreux élèves des promotions 2012 et 2013 : ces élèves mis à part, 367 X représentaient 59 promotions, de la 1934 à la 2011.

“ Un dialogue ouvert avec les Anciens ”

1934, oui, car Michel Bignon, l’un de nos centenaires, s’est réjoui de pouvoir profiter de cette journée à Palaiseau.

La promotion 1974 assurait le plus fort contingent (23 %), suivie par la 2004 (10 %), et les promotions non 10 N+4 constituaient 40 % des participants.

Avec le soleil

Nous eûmes la joie de pouvoir accueillir tout le monde avec le soleil, ce qui a été bien apprécié tant lors du rassemblement solennel dans la cour Vaneau à midi, pour la cérémonie des couleurs organisée par le « binet mili » des élèves et la chorale de Patrice Holiner, que par les rugbymen, les footballeurs et les enfants confiés au centre d’action sociale de l’École.

LE « MAGNAN » LUI-MÊME

Le déjeuner pris en commun dans la grande salle de restauration de l’École s’est déroulé dans une ambiance conviviale, avec de bonnes tablées par promotion, comme pour la promotion 44 qui a tenu ainsi son magnan mensuel de mai.
Certes, je n’avais pas commandé au chef Magnan Jean-Claude Gillet un « menu de fête », mais un menu de qualité, caractéristique constante de la restauration écoresponsable de l’École, lequel a été accompagné du vin de Bordeaux proposé par Didier Miqueu (74), et dégusté avec modération naturellement.
À noter que dans le Grand Hall, l’open bar proposé par le chef Magnan et le stand de Didier ont été très courus tout au long de la journée.

La journée s’ouvrait à 9 h 30, dans l’amphi Poincaré, par un atelier intitulé « La stratégie de l’École et les cursus actuels », animé par Jacques Biot (71), président de l’X, Franck Pacard (84), directeur de l’enseignement et de la recherche, et Joaquim Nassar (91), directeur des études.

Même si les rangs de l’amphi Poincaré étaient clairsemés, l’arrivée massive des participants sur le Plateau ayant eu lieu vers 10 h 30, les nombreuses questions ont ouvert le dialogue avec les Anciens présents.

Le Grand Hall investi

Puis fut donné le coup d’envoi des diverses activités de la journée, à partir du Grand Hall de l’École.

Autour de la librairie mise en place par La Procure, les 44 auteurs du salon du livre polytechnicien se sont installés pour dédicacer leurs livres à des lecteurs curieux. Notons, parmi eux, cinq auteurs non X biographes de polytechniciens émérites tels Claude Cheysson, Joffre, Albert Lebrun, etc.

“ Le pôle développement durable faisait la part belle aux binets des élèves ”

Les stands des Groupes X de l’AX commençaient eux aussi à accueillir les participants : les groupes des promotions en 4 à côté des stands de l’AX, la Fondation de l’X, l’École, La Jaune et la Rouge et la Maison des X ; Arplastix installé dans et devant le salon de marbre, à la fois pour présenter une exposition des œuvres de peinture et sculpture d’une trentaine d’artistes, pour animer un atelier « portrait », et pour délivrer des miniconférences sur l’art ; les groupes régionaux représentés par X-Dauphiné- Savoie, X-Bordelais, X-Hérault-Gard, le GLAX ; les groupes internationaux représentés par X-Maroc, X-Chine, X-UK, X-Israël et X-Parrainage.

Les autres groupes étaient disposés en pôles tels que société, santé, numérique, économie-entreprise, énergie-environnement-développement durable et solidarités, etc.

Au total, 40 Groupes X ont animé le Grand Hall et permis des contacts avec les visiteurs, parfois inattendus, comme ceux de X-Bordelais avec un camarade basé à Hong-Kong qui devait accompagner une délégation chinoise dans le Bordelais.

Des Groupes X très présents

Nous ne pouvons énumérer ici tout ce que les bénévoles des Groupes X ont préparé pour documenter leurs stands et animer les échanges avec leurs visiteurs.

UN MAGNAN ÉCORESPONSABLE ET SOLIDAIRE

Le bilan carbone de l’événement a été estimé à 25 tonnes de CO2, dû à 62 % à 4 % de personnes qui ont rejoint le Magnan depuis l’étranger en avion.
Ces émissions de CO2 feront l’objet d’une compensation par financement d’une action d’efficacité énergétique de l’École, les finances du Magnan le permettant, comme elles permettront aussi des dons à la Caisse de solidarité de l’AX et à la Fondation de l’X.

Soulignons seulement que le pôle des solidarités associait la Caisse de solidarité de l’AX, le Bureau des carrières, le nouveau Groupe X-Solidarités et le pôle diversité et réussite de l’École ; que le pôle santé proposait une démonstration d’imprimante 3D sur le stand du nouveau Groupe X-Maladies neurologiques ; que le pôle développement durable faisait la part belle aux binets des élèves impliqués dans l’économie solidaire et la microfinance, tout comme le pôle international qui offrait, entre autres, trois sortes de thés – thé vert de Chine, thé à la menthe marocain et thé anglais.

Un programme de pitchs des Groupes X était aussi prévu dans un corner du Grand Hall : il n’a pas fonctionné complètement, sans doute du fait d’un manque de visibilité de ce corner, mais vous verrez sur notre site Web que X-Philo a su captiver son auditoire, entre autres pitchs réalisés.

De même, des incidents techniques de dernière minute n’ont pas permis de diffuser dans le Grand Hall les messages par Skype venus de nos camarades de Dallas, Michel Stella (74), et de Shanghai, Séverine Jeulin (98), au retour du déjeuner.

Ces animations pourront sans doute être améliorées pour un futur Magnan, tout comme les applications informatiques proposées par Avner Cohen-Solal (93) pour la localisation des activités sur smartphone et la transmission de questions pour les débats dans les amphis, qui sont restées peu utilisées.

Les groupes de visites de la bibliothèque et des laboratoires ont en revanche affiché complet.

Le choix des ateliers

L’amphi Becquerel a vu se succéder plusieurs débats d’auteurs, une innovation de ce Magnan 2014 proposée et organisée par Jean-Jacques Salomon (74).

LE SPECTACLE FINAL

Nous avons été redevables aux élèves de la promotion 2012 – chic à la rouge ! – d’un spectacle final en trois intermèdes :
la section escrime a offert une présentation des trois armes de l’escrime (épée, fleuret et sabre) ainsi qu’une saynète d’escrime artistique ;
le binet JTX a projeté un extrait de la vidéo réalisée avec notre centenaire Michel Bignon et une vidéo de la vie sur le campus judicieusement intitulée « Et si j’étais… X 2014 » ;
pour terminer la journée en musique, la chorale de Patrice Holiner a interprété quatre extraits du Requiem de Mozart.

La participation fut importante et les questions furent nombreuses aussi dans l’amphi Gay- Lussac pour les trois ateliers- débats consacrés à l’innovation et l’entrepreneuriat, le matin, puis l’énergie et la santé, l’après-midi, trois ateliers qui n’auraient pu se tenir sans le concours de nombreux camarades de l’École et d’entreprises, grandes ou start-ups, dont certaines étaient sponsors gold de l’événement, comme Compagnie nationale du Rhône pour les énergies renouvelables et Michelin pour l’innovation en chimie.

L’amphi Poincaré s’est rempli tout au long de l’après-midi pour les présentations de l’AX par Hortense Lhermitte (83) et de la Fondation de l’X par son délégué général Jean-Bernard Lartigue (65), pour l’atelier de l’École intitulé « Les projets de l’École », présenté par Patrick Le Quéré (74), directeur adjoint de l’enseignement et de la recherche, Yves Demay (77), directeur général de l’X, et Jacques Biot (71), président de l’X, puis pour le message sociétal de Bernard Esambert (54) qui précédait le spectacle final de la journée.

Souhaitons que cette lettre vous donne envie de participer au Magnan 2015, tant par des contributions à son organisation, notamment si vous êtes d’une promotion en 5 (prenez vite contact avec moi dans ce cas), que par votre présence à cette rencontre des Anciens et de l’École : ce sera aussi le Magnan du 150e anniversaire de l’AX.

POUR EN SAVOIR PLUS

Consultez l’article « Magnan » du numéro 693 de La Jaune et la Rouge, ainsi que le site Web du magnan , notamment pour visionner les films du 17 mai.
Et surtout, procurez-vous la revue X=10N+m qui a été distribuée le 17 mai à nos visiteurs (10 euros l’exemplaire). Comme le numéro 1 édité par les promotions en 3 (toujours disponible), le numéro 2 de 2014, fruit du travail d’un groupe d’auteurs dévoués, témoigne de la vie des promotions en 4 et de l’évolution de l’École, et rend notamment hommage, sous la plume de Christian Marbach (56), à la première des promotions, la 1794.

 

Les publications du magnan décennal de l'Ecole polytechnique

Poster un commentaire