La guerre, mon père

Dossier : Arts, Lettres et SciencesMagazine N°572 Février 2002Par : Marie GatardRédacteur : Gérard BRUNSCHWIG (43)

L’armistice de 1940 trouve Jean Gatard1 (X 1928) officier d’artillerie coloniale au Maroc, récemment muté au Service de renseignements de l’état-major de Casablanca. Ses contacts le conduisent à rentrer en Métropole en 1941, d’abord à Clermont-Ferrand, puis à Limoges. Il s’y perfectionne dans la technique du renseignement, au sein de l’organisation secrète dite “ Travaux…

La lecture des articles est réservée aux abonnés.
Se connecter S’enregistrer