La destruction de l’enseignement élémentaire et ses penseurs

Dossier : Arts, Lettres et SciencesMagazine N°541Par : Liliane LURÇATRédacteur : Robert WIRTH (37)

Nombreux sont les camarades qui ont fréquenté avec profit l’École de la République dont les méthodes remontaient à Jules Ferry. Aussi sont-ils surpris des constatations sur l’echec scolaire de nombreux enfants.

Liliane Lurçat, docteur ès lettres et docteur en psychologie, a mené des recherches dans les écoles primaires. Elle décrit la corrélation entre l’échec scolaire et le système nouveau des apprentissages fondamentaux : lecture, écriture, calcul. La fonction première de l’école, à savoir l’alphabétisation de la population, est mise à l’écart.

La méthode de l’apprentissage simultané de la lecture et de l’écriture est abandonnée. Les résultats sont un illettrisme croissant, examiné ici dans sa définition, dans son étendue et dans son importance comparée à nos voisins.

Le livre évoque des méthodes peu connues, paraissant génératrices d’échecs. Devant l’énigme actuelle, ce diagnostic objectif s’appuie sur une solide expérience de terrain. On trouve enfin un éclairage nécessaire sur un problème majeur de notre pays.

Poster un commentaire