Finissons-en avec les problèmes de mobilité en ville !

Dossier : Vie des entreprisesMagazine N°751 Janvier 2020
Par Bertrand BARTHÉLEMY (83)

Présente dans plus de 5 000 villes et 80 pays dans le monde, Flowbird, une ETI française est en mesure de faciliter les déplacements des citadins, de réduire les problèmes de congestion et de pollution tout en permettant aux villes de devenir le chef d’orchestre de la mobilité sur leur territoire. Rencontre avec Bertrand Barthélemy (83), CEO de Flowbird.

 

Flowbird est un acteur de la mobilité urbaine et de la ville intelligente. Qu’est-ce que ce positionnement implique ?

Nous proposons à nos clients, les villes, une plateforme logicielle SaaS qui leur permet de coordonner intelligemment les différents modes de déplacements et de rendre leur utilisation simple pour les habitants et visiteurs. Cette plateforme intègre nos solutions propres (gestion du stationnement, solutions billettiques pour les transports publics) ainsi que celles de tiers (parkings d’ouvrage, vélos partagés, auto-partage…). Passer d’un mode de transport à un autre devient simple ; le paiement est sécurisé et le tarif adapté au profil de chaque individu : résident, jeune, retraité… Nous comptons parmi nos clients les plus grandes villes du monde : New York, Washington, Los Angeles, Toronto, Paris, Londres, Amsterdam, Madrid, Sydney. Nous sommes également présents sur les marchés émergents tels que l’Europe de l’Est, la Russie, l’Asie, l’Amérique Latine et l’Afrique : Moscou, Hong Kong, Kuala Lumpur, Jakarta, Buenos Aires… Concrètement, nous distribuons les droits de transport ou de stationnement en fonction de la politique de la ville, les faisons payer par pièces ou billets, par carte bancaire, par téléphone mobile ou par les nouveaux moyens du type ApplePay ou AliPay. Nous garantissons que l’argent arrive sur le compte de la ville. Globalement nous aidons plus de 100 millions de personnes à se déplacer chaque semaine et réalisons plusieurs milliards de transactions de paiement par an. Plus le monde se digitalise, plus les offres sont complexes et plus les villes ont besoin de quelqu’un pour rendre simples ces services. Nous aidons la ville à comprendre les besoins des citadins, à améliorer sa politique de mobilité et l’attractivité du centre-ville.

Vos solutions contribuent aussi à réduire la pollution de la congestion…

Un des moyens les plus efficaces pour réduire la pollution est de promouvoir les transports en commun. Nous y contribuons grâce à des systèmes de billetique. Par exemple à Perth, en Australie, les citadins peuvent se déplacer librement en bus, train, métro ou ferry, et nous leur garantissons à la fin de chaque journée le tarif optimal selon leur profil, sans qu’ils aient à réfléchir. Néanmoins, dans de nombreux cas, le recours à une voiture individuelle reste une obligation. Au moins pour une partie du trajet. Conscients de cette réalité, nous optimisons l’utilisation de la voiture en encourageant les personnes à enchaîner plusieurs moyens de transport. Ainsi, certaines personnes habitant loin d’une gare, peuvent prendre leur voiture pour aller à la gare de TER et poursuivre ainsi leur chemin en train pour aller au bureau. Flowbird permet d’avoir une seule facturation pour son ticket de train et son stationnement, et garantit le tarif le moins cher en fonction de votre profil. Prenons un exemple en Italie : à votre arrivée à la gare, une caméra lit votre plaque d’immatriculation, la barrière se lève et vous pouvez prendre votre train… En réalité, votre plaque d’immatriculation est reliée à votre carte de transports. À partir de là, nous vous facturons sur votre ticket de transport. C’est simple, rapide et efficace et surtout cela simplifie pour toutes les parties prenantes la multimodalité. Pour fluidifier le trafic et réduire le temps perdu en voiture, Flowbird a développé grâce au big data et à nos données un algorithme qui permet de trouver une place de stationnement plus rapidement : le temps perdu décroît de 10 à 15 minutes à moins de 4 minutes en moyenne. À cela nous ajoutons dans les villes où nous avons noué des partenariats, un système de guidage qui permet de choisir entre le parking de surface et le parking d’ouvrage. L’idée est de permettre aux utilisateurs finaux de choisir un stationnement en fonction de la probabilité de trouver une place, mais aussi du prix. Ce service leur offre aussi la possibilité de pré-réserver leur stationnement. Lors d’événements culturels et sportifs, notre solution permet d’éviter les bouchons. Ainsi, à Sacramento, en Californie, les soirs de matches de basket, notre système de guidage et de pré.réservation des places a été un véritable atout pour décongestionner la circulation.

Vous êtes également un acteur de la mobilité durable. Quels sont vos engagements et ambitions dans ce cadre ?

Nous sommes engagés à faire en sorte que les gens passent moins de temps à se déplacer, en particulier en voiture, et à favoriser les transports doux comme le bus, le vélo ou encore la marche à pied. En parallèle, nous n’oublions pas les personnes dont le véhicule individuel est indispensable. Ainsi, nous prenons en considération l’ensemble de la population d’un territoire. Nous avons aussi des solutions pour ceux qui n’ont pas de téléphone mobile pour télécharger notre application. Ou ceux qui n’ont pas de carte bancaire. Un exemple : dans une ville du nord de l’Angleterre, 29 % des personnes qui prennent le bus ne sont pas bancarisées. Nous essayons également de leur simplifier la vie. Nous n’oublions personne !

Qu’en est-il en termes d’attractivité des centres-villes ?

Il est impératif que la ville et le centre-ville soient accessibles à tous ! Bien entendu, cela signifie faciliter l’accès aux personnes qui y travaillent mais également aux personnes qui viennent consommer dans des magasins, les restaurants ou encore les cinémas. Il faut donc être à même de gérer au mieux ces espaces publics. L’expérience montre que ce n’est pas en ne gérant pas du tout les automobiles, ou au contraire en les interdisant, que les meilleurs résultats sont obtenus. Il est fréquent qu’arrivant les premiers, les employés se garent devant leur magasin et ne laissent pas de place à proximité pour leurs clients potentiels. Nous avons des solutions qui permettent d’inciter les employés du magasin à garer leur voiture un peu plus loin ou dans un parking d’ouvrage pour laisser des places libres devant leur magasin. Le même dilemme se pose autour des stations de transport public entre les résidents et les pendulaires. Leurs besoins ne sont pas les mêmes selon l’heure de la journée, mais tous sont en compétition pour les mêmes mètres carrés. Aujourd’hui, des solutions astucieuses de modélisation de la gestion de l’espace public sont nécessaires. Flowbird à la capacité de gérer judicieusement ces mètres carrés des centres-villes !

Pour conclure, vos perspectives ?

Dans un monde de plus en plus digitalisé avec de plus en plus de personnes dans les villes, de plus en plus de problèmes de congestion, et de plus en plus de pollution et de complexité, nous avons besoin de plus en plus de mobilité. Mais celle-ci doit être gérée de façon plus coordonnée. Il faut donner aux villes et aux habitants les outils qui leur permettront d’être collectivement plus intelligents. Notre mission est de proposer ces outils pour rendre simple la vie quotidienne des gens, permettre aux villes d’être le chef d’orchestre qui va gérer intelligemment la coordination des moyens de transport, au service de leur dynamisme.

Poster un commentaire