Experts indépendants et décideurs politiques

Dossier : Le principe de précautionMagazine N°673 Mars 2012
Par Pierre BACHER (52)

Lorsque l’on invoque le principe de précaution en termes d’expertise il convient d’éviter plusieurs chausse-trapes. Évaluer les aspects économiques et sociaux La confusion des rôles peut entraîner l’incompréhension du public La première est l’oubli des aspects économiques et sociaux, alors que la mise en œuvre de moyens « proportionnés » nécessite une évaluation du bénéfice…

La lecture des articles est réservée aux abonnés.
Se connecter S’enregistrer