Enjeux et objectifs d’une centrale nucléaire

Dossier : Dossier FFEMagazine N°697 Septembre 2014
Par Catherine BACK (88)

En tant que femme, comment avez-vous su trouver votre place au sein de l’univers du nucléaire ? Le fait d’être une femme vous a-t-il parfois freiné dans l’évolution de votre carrière ?

Je ne l’ai jamais ressenti comme une difficulté et j’ai évolué de manière naturelle, au fur et à mesure du temps et des opportunités.

Cependant, je constate souvent chez les femmes une forme d’autocensure personnelle dans l’expression de leur ambition professionnelle. Face à une proposition de responsabilité, elles s’interrogent davantage sur leurs capacités que les hommes.

Un travail est encore à mener sur les mentalités…

Je me suis moi-même posé cette question et j’ai eu la chance de rencontrer des personnes, en l’occurrence des hommes, qui m’ont aidée à franchir cette étape. Il faut savoir se faire aider et les portes s’ouvrent ! Pour autant, la parité n’est pas encore acquise dans nos métiers.

Quels sont les enjeux industriels du site de Nogent ?

Notre première priorité consiste à assurer la sûreté et la fiabilité de nos installations dans la durée. Un site comme Nogent atteint bientôt 30 années d’exploitation. La première unité a été mise en service en 1987 et la seconde en 1988.

Nous sommes actuellement en phase de préparation de notre 3e visite décennale : c’est un contrôle qui a lieu tous les 10 ans, dont l’objectif est d’assurer la conformité en profondeur de nos installations et d’améliorer en continu les conditions de sûreté d’exploitation.

Elles permettent d’obtenir l’aval de l’Autorité de sûreté nucléaire (ASN) pour exploiter 10 années supplémentaires. Ces visites décennales sont donc des périodes très importantes pour l’outil industriel et pour la vie d’une unité comme celle que je dirige.

La visite suivante aura lieu en 2019/2020. Nous engagerons alors des investissements de rénovation importants qui permettront à nos installations, sur le plan de la fiabilité des matériels, de fonctionner pendant au moins 30 nouvelles années, avec l’accord de l’ASN bien entendu.

Combien d’intervenants seront sollicités lors de cette visite ?

Une centrale est très ancrée dans son environnement économique et social local. Lors d’une visite décennale notamment, l’activité générée favorise des retombées économiques importantes au niveau local. Afin de nous soutenir dans ces travaux de maintenance, environ 3 000 intervenants extérieurs opèreront.

Un accompagnement va donc se révéler nécessaire, d’une part du point de vue logistique (accueil de ces intervenants), et d’autre part pour accompagner les entreprises prestataires dans leur implantation locale durant la durée de leurs opérations.

De façon plus générale, nous prenons part au travail mené par les entreprises locales et les représentants de l’Etat en région pour définir les filières d’avenir et les formations à développer. Enfin, cet ancrage local pourra contribuer à nos recrutements futurs.

Le renouvellement des compétences est actuellement un enjeu majeur pour le parc nucléaire. Pourquoi ? Quels sont les profils recherchés ?

Les personnes recrutées lors de la construction du site de Nogent dans les années 80 partent désormais à la retraite et nous avons donc besoin de renouveler ce personnel. Entre 2010 et 2015, 40 % du personnel aura été renouvelé sur le site de Nogent.

Plus globalement, plus de 1 900 salariés ont été recrutés en 2013 par la production et l’ingénierie d’EDF.

Pour Nogent, il s’agit d’une cinquantaine de recrutements par an depuis 2010. Il en sera de même en 2015.

EN BREF

  • Leader mondial de l’électricité avec 39 millions de clients et 160 000 collaborateurs dans le monde
  • Premier exploitant nucléaire mondial :
       – 58 réacteurs nucléaires en France
       – 14 réacteurs nucléaires au Royaume Uni

 

Articles similaires:

Poster un commentaire