Deux bicornes autour du monde !

Dossier : ExpressionsMagazine N°624 Avril 2007
Par Blandine ANTOINE (01)
Par Elodie RENAUD (01)

Constitutionnalisation en 2005 de la Charte pour l’environnement, pacte écologique de la Fondation Hulot, publication du quatrième rapport du premier groupe de travail du GIEC début février 2007, débat pour la mise en place d’une organisation mondiale pour l’environnement… l’attention à donner à l’environnement fait aujourd’hui consensus.

Constitutionnalisation en 2005 de la Charte pour l’environnement, pacte écologique de la Fondation Hulot, publication du quatrième rapport du premier groupe de travail du GIEC début février 2007, débat pour la mise en place d’une organisation mondiale pour l’environnement… l’attention à donner à l’environnement fait aujourd’hui consensus.
Au cœur de la question environnementale, le secteur de l’énergie. Alors que la disponibilité et l’exploitation des ressources énergétiques ont permis le développement de nos civilisations, sociétés, et niveaux de vie, le réchauffement climatique et la rareté croissante des énergies fossiles nous mettent face aux limites de l’usage que nous en avons fait et nous interpellent pour modifier à temps notre trajectoire technologique et comportementale.

Que des pays comme le Japon trouvent dans ces contraintes des motivations à un développement technologique accru1 leur ouvrant la course vers les marchés technologiques de demain, ou que d’autres comme la Suède décident de relever le défi menant à une économie complètement indépendante des énergies fossiles, devrait inciter nos concitoyens à ne pas rater ce train, à l’heure où brevets et standards se déposent à tour de bras chez les concurrents de l’Union européenne.

La progression du secteur énergétique et de notre société vers le développement durable, ainsi que le changement de modes de vie qu’elle nécessitera, passent par la compréhension individuelle des conséquences et solutions en jeu, l’acceptation de la nécessité du changement et enfin, l’appropriation de mesures décidées en commun.

Le tour des énergies en bref

Budget : 63 000 €.
Sept mois de voyage : février-août 2007.
Site Internet : www.promethee-energie.org

Prix et concours

• Bourse tremplin 2006 (McKinsey & cie).
• Premier prix ex aequo « Initiatives pourle Développement durable» section culture et communication  Fondation BMW).
• Programme européen jeunesse (Commission européenne).
• Défi jeunes (Dispositif national du ministère de la Jeunesse et des Sports).

Partenaires

Total, l’Association «Reporters d’espoirs»,le magazine Énergie et Développement durable, l’Agence française de développement, la ville de Rueil-Malmaison, l’École des pétroles et moteurs, l’IGN, l’AX, l’Association des anciens élèves de l’École Sainte-Geneviève, le Lions Club International…

 
La compréhension scientifique des enjeux qui dépasse les clichés sommaires voire idéologiques (l’éolien fait du bruit, le solaire est trop cher, l’hydrogène ne marche pas, il n’y a plus de pétrole…) et l’exemple de réalisations prouvées sont deux catalyseurs qui permettraient d’accélérer la multiplication d’initiatives en France. C’est autour de ces convictions qu’un groupe de jeunes ingénieurs a créé en juin 2006 l’Association loi 1901 Prométhée. Un nom de Titan pour une ambition humaine ? Nous croyons en effet que tous sont avant tout de nombreux « chacuns », aptes à porter le flambeau d’un Prométhée refusant l’ombre dans laquelle il pourrait être plus aisé de se réfugier.

« Le Tour des Énergies », notre premier projet, se veut un recensement d’innovations (technologiques certes, mais aussi financières ou politiques) et de bonnes pratiques énergétiques à travers le monde, embrassant autant les différents modes de production de l’énergie (sans se restreindre aux énergies renouvelables), que les améliorations qui peuvent être apportées aux moyens d’en faire usage.

Suite à nos rencontres avec ces acteurs, nous proposons des comptes rendus de nos entretiens sous forme d’articles. Ceux-ci sont publiés régulièrement sur notre site Internet. Prométhée a par ailleurs obtenu le label de l’Association reporters d’espoirs ( www.reportersdespoirs.org ) dans l’objectif de contribuer à son agence de presse, et collabore ponctuellement avec la presse régionale et nationale. Enfin, un ouvrage d’analyse-témoignage sera édité au retour des voyageuses.

Le deuxième pilier du « Tour des Énergies » est un partenariat pédagogique monté avec une association d’entraide scolaire et 7 classes de CM1-CM2, choisies pour leur diversité sociogéographique (région parisienne, école identifiée comme alimentant un collège de ZEP, zone rurale, DOM).

Avec l’aide de jeunes ingénieurs et des professeurs des écoles qui l’utiliseront, un livret scientifique sur les technologies énergétiques d’environ 45 pages a été rédigé. Regroupées en sept thèmes introduits par de courtes bandes dessinées (réalisées par Matthieu Warnier, X 2001 et dessinateur talentueux), des fiches à contenu scientifique et technique présentent aux enfants quelques caractéristiques importantes du monde de l’énergie et de la science du climat, et leur proposent des expériences intuitives à réaliser en classe.

L’objectif est d’améliorer ces fiches après la période d’évaluation du semestre février-juillet 2007. Cette version améliorée serait proposée à l’Éducation nationale afin de rentrer dans le cadre de l’introduction récente (2004) d’une « Éducation à l’environnement et au développement durable » dans le programme du cycle 3 du primaire.

Notre partenariat avec les écoles comprend aussi le suivi du voyage et un grand jeu virtuel intitulé « la chasse au gaspi » qui met en relation les différentes classes, et fond le difficile contenu scientifique dans un dépaysement géographique attrayant.

L’AX s’est associée à leur projet de communication – une sélection des projets rencontrés au fil des aventures d’Élodie et Blandine sera donc présentée dans les numéros de La Jaune et la Rouge.

1. Top Runner Program, au nom duquel deux entreprises japonaises visent pour 2010 la production de semi-conducteurs 100 000 fois plus efficaces.

Poster un commentaire