De l’expertise à la formation des hommes : mieux gérer l’environnement

Dossier : Arts, Lettres et SciencesMagazine N°527 Septembre 1997Par : Jean-François Le GRAND, Jacques VERNIER (62) et le Groupe X-Environnement

“ Devant la multiplication des formations supérieures dans le domaine de l’environnement, nous attirons votre attention sur l’inadéquation entre l’offre et la demande ” écrivait Jean-René Fourtou le 17 mars 1995 au ministre de l’Enseignement supérieur.

Face à la complexité grandissante des réalisations techniques, il est nécessaire d’avoir recours à des équipes de femmes et d’hommes issus de formations et d’horizons très différents. La gestion de l’environnement est à ce titre un cas d’école où ce besoin se manifeste de façon impérieuse : la synthèse des éléments scientifiques, techniques et juridiques, demande à tous les ingénieurs, chacun dans son métier, des compétences qui restent à définir.

Il appartient aux responsables économiques et politiques de mettre en place les moyens de cette synthèse. Ils s’appuient sur les qualités des femmes et des hommes qui y contribuent. Ils demandent l’organisation structurée de dialogues entre les compétences mais aussi avec le public.

C’est à l’ensemble de ces problématiques et de ces axes de réflexion que ce colloque, conçu par des ingénieurs de l’École polytechnique, tente de répondre dans une approche réaliste et ouverte dont ce livre traduit la richesse et la qualité.

Poster un commentaire