Comment les vaches sont devenues folles

Dossier : Arts, Lettres et SciencesMagazine N°564Par : Maxime SCHWARTZ (59) Rédacteur : JR

La maladie dite “ de la vache folle ” a atteint le stade de l’hystérie collective : certains ont arrêté de manger de la viande de bœuf de peur d’attraper la maladie et les autres qui continuent à manger de la viande de bœuf sont convaincus que, si mal il y a, il est déjà fait.

Ce livre est un document sur la maladie, dite “ encéphalite spongiforme ” d’après ses caractères anatomiques.

Il montre comment elle est apparue il y a trois siècles et rôdait déjà au temps de Louis XV et comment elle a été petit à petit identifiée dans ses variantes successives : tremblante du mouton, maladie de Creutzfeldt-Jacob, Kuru de Nouvelle-Guinée, hormone de croissance, encéphalite spongiforme bovine (ESB) et donc comment s’est posée la question de la contamination d’une espèce à l’autre.

Il montre encore comment son identification a été rendue d’autant plus difficile que son agent responsable n’était rien de connu, ni microbe, ni virus, ni rétrovirus, mais une PROtéine INfectieuse (abrégée en “ prion ” acronyme de “ proin ”).

L’auteur a tenu à se faire comprendre du plus grand nombre parce qu’il conclut sur une réponse à cette question que tout le monde pose : a-t-on ou non raison d’avoir peur ?

Poster un commentaire