Claude DEBUSSY

Dossier : Arts, Lettres et SciencesMagazine N°591 Janvier 2004Par : François LESURERédacteur : Claude HELFFER (42)

Depuis plusieurs années, les éditions Fayard ont ouvert une prestigieuse collection consacrée aux grands compositeurs, aussi bien classiques comme Bach et Mozart que contemporains tels que Boulez ou Boucourechliev. Un nouvel ouvrage vient de paraître : il concerne Debussy, complétant en quelque sorte dans la même série une ancienne étude due au musicologue anglais Edward Lockspeiser, suivie d’une analyse de l’œuvre par Harry Halbreich.

Cette publication comporte deux parties bien distinctes : la première, comme on peut s’y attendre, est une biographie, la seconde un précieux catalogue autrefois publié par l’auteur mais remis à jour en 2003, donnant le détail des cent cinquante opus sortis de la main de Debussy avec dates de composition, localisation des sources, premières auditions et indication des différentes éditions.

Mais, pour le lecteur non spécialisé, j’insisterai davantage sur la partie biographique même s’il s’agit de la réédition, avec quelques corrections de détail, d’un ouvrage paru un peu confidentiellement en 1994 aux éditions Klincksieck.

L’auteur en est l’éminent musicologue François Lesure, malheureusement décédé en 2001, au moment où il mettait la dernière main à la révision de cet ouvrage. Ancien directeur du Département de la Musique à la Bibliothèque Nationale, il s’était pendant toute sa vie passionné pour une recherche méticuleuse sur Debussy dont témoignent nombre de publications et avait réuni une collection exceptionnelle de documents de toutes sortes. Ne se contentant pas uniquement de faire un travail de chercheur, il avait suscité dès 1982 le lancement d’une édition critique de l’œuvre complète de Claude Debussy, prévue en trente-quatre volumes dont onze sont déjà parus.

À ce titre il était président du Comité de rédaction auquel j’appartiens depuis le début. Il avait su donner sa physionomie propre à cette collection : en effet chaque volume ne se contente pas de présenter un texte que l’on espère conforme au désir du compositeur. Une préface replace l’œuvre dans son contexte historique, détaille les sources utilisées (esquisses, manuscrits, épreuves corrigées et éditions annotées de la main du compositeur) et donne à la fin une liste des variantes possibles. J’ai pour ma part contribué à l’édition des Préludes et Études et je prépare celle des Trois Sonates.

Au moment où on mesure de plus en plus l’influence qu’a pu avoir Debussy à une époque charnière de l’histoire de la musique, c’est-à-dire les dernières années du XIXe siècle et les premières du XXe, et qu’il continue à avoir de nos jours (Boulez ou Dutilleux), il vaut la peine de se pencher sur cette “ biographie critique ” comme elle s’intitule.

Toutes ces pages sont d’une lecture très facile et on voit se dérouler de façon chronologique la vie “ d’un créateur qui a presque tout sacrifié à son œuvre ” (page 7). Ces récits très documentés sont suivis de quelques chapitres originaux groupés sous le titre “ L’homme dans son temps ”, avec un “ Portrait ”, une étude sur “ Le symbolisme et son héritage ”, pour terminer sur ses “ Horizons musicaux ”. Ainsi est bien montrée la place de Debussy dans les tendances de son époque et comment ses goûts le rapprochaient plus du symbolisme que de l’impressionnisme.

Un éclairage particulier a été jeté sur les nombreux projets non aboutis du compositeur et notamment plusieurs opéras dont celui sur La Chute de la Maison Usher d’Edgar Poe qui promettait beaucoup. Finalement, ce livre permet de revivre des querelles qui n’ont rien perdu de leur actualité et à ce titre doit intéresser un large public.

Poster un commentaire