Amitié, solidarité, communauté et réseau

Dossier : Le mot du présidentMagazine N°748 Octobre 2019
Par Marwan LAHOUD (83)

Les mois d’août et de septembre sont toujours des périodes propices à la réflexion. Cette année, j’ai consacré une grande partie de mon temps aux défis auxquels nous devons faire face à l’AX. Beaucoup de rencontres, d’échanges de courrier, de participation aux listes de débats, de blogs, les réseaux sociaux m’ont permis d’approfondir mon point de vue et de donner du sens à l’action de notre association.

Ma participation à l’amphi de rentrée, au barbecue d’accueil organisé par l’AX pour les élèves internationaux, à un afterwork, occasion formidable de brassage entre générations, au conseil d’administration de l’École m’a permis d’ébaucher une vision que je souhaite, d’ores et déjà, soumettre à votre réflexion.

Quatre valeurs fondatrices

Quatre mots clés la résument : amicale, solidarité, communauté et réseau.

Amicale, car nous sommes tous avant tout des camarades qui, quelles que soient nos divergences personnelles ou professionnelles, partageons des valeurs communes comme le souci de l’excellence en toute chose, le sens du service de la République et du pays ainsi que l’envie irrépressible d’un monde meilleur, notre héritage de la Révolution française.

Solidarité, car c’est là la première manifestation de cet esprit de camaraderie, à savoir aider ceux d’entre nous qui sont dans le besoin voire la détresse. Notre Caisse de solidarité est là à cet effet et la moitié des recettes, cotisations notamment, est aujourd’hui dédiée à la solidarité.

Communauté, car au-delà des années d’École, nous sommes près de 30 000 anciens des promotions X1934 à aujourd’hui, présents sur tous les continents, appartenant à des catégories socio-professionnelles très variées, et notre association se propose de faire perdurer et de renforcer les liens entre eux.

Réseau enfin, mis au service de la collectivité et au soutien de l’École polytechnique pour faire en sorte qu’elle demeure un établissement d’excellence reconnu mondialement.

Parmi les actions de soutien à l’École, l’AX s’est beaucoup investie dans les deux sujets d’actualité que j’avais eu l’occasion de vous signaler dans mon premier mot du président, paru dans La Jaune et la Rouge de septembre.

La mission diversité à l’entrée confiée à Éric Labaye par la ministre des Armées et la ministre de l’Enseignement supérieur et de la Recherche a mobilisé, au-delà des services de l’X, un grand nombre d’anciens. L’AX a essayé de réunir des sensibilités différentes issues de générations différentes de polytechniciens. Nous avons été en mesure de contribuer efficacement à la mission demandée et les plans d’action qui en résulteront vous seront exposés dans un prochain numéro. Je suis convaincu que nous serons en mesure d’améliorer la diversité sociale à l’École, tout en maintenant le souci d’excellence qui fait partie de nos valeurs.

Quant à la mission Thiriez de réforme des corps de l’État, elle se poursuit jusqu’en novembre. Lors de mon audition par Frédéric Thiriez dans ce cadre, j’ai relevé une certaine convergence autour de l’importance pour l’État de disposer de hauts fonctionnaires ingénieurs, tant pour certains domaines régaliens comme la défense que pour les secteurs réglementés à fort contenu technologique, de la nécessité de parfaire les critères de recrutement et la formation correspondante, de la nécessité, enfin, de formations en cours de carrière à l’image de l’École de guerre des
militaires.

Poster un commentaire