Kudakude

Aller ensemble au théâtre avec Kudakude

Dossier : ExpressionsMagazine N°755 Mai 2020
Par Jacques DENANTES (49)

Kudakude est une association née du désir de polytechniciens passionnés de faire découvrir le spectacle vivant à tous types de publics. Le théâtre faisant naître en chacun des émotions et réflexions universelles, Kudakude fait de l’expérience partagée par les spectateurs un vecteur de rencontres et d’échanges entre ceux qui ne se croisent que très peu au jour le jour.

 

Florent Facq, le fondateur de Kudakude, est un camarade de la promotion 2011. À l’École où il présidait le bureau des Arts, il était déjà possédé par la passion du théâtre dans lequel il voyait notamment un moyen de créer du lien entre des spectateurs de catégories sociales et de cultures différentes. Sorti dans le corps des Ponts, des Eaux et des Forêts, il a occupé différents postes jusqu’en février 2019 où il a été détaché par le ministère de la Transition écologique et solidaire à la SAS pass Culture qui gère le programme d’attribution d’un crédit de 500 € à chaque jeune de 18 ans, en lui donnant, pendant 24 mois, l’accès à une application visant à renforcer et diversifier ses pratiques culturelles : spectacles vivants, visites, pratiques artistiques, concerts, services numériques…

L’intuition fondactrice de Kudakude

La culture est pour lui un vecteur d’inclusion sociale. En février 2017, avec cinq camarades de promo, il a créé Kudakude. Allant fréquemment au théâtre, il était frappé de l’homogénéité des publics qui, dans une large majorité, appartiennent aux catégories socioprofessionnelles dites supérieures. Sans doute y a-t-il pour les autres l’obstacle du prix, mais aussi et surtout le sentiment que « ce n’est pas pour eux ». Pourtant le spectacle vivant traite de valeurs universelles : en représentant des histoires d’amour, de séduction, de lutte de pouvoir, d’incidents de la vie commune…, il nous fait rire ou pleurer ensemble, aussi diverses que soient nos appartenances, nos origines ethniques ou nos croyances. C’est pour faire de l’expérience de spectateur une vraie amorce de rencontres et de partages que Kudakude a été créée. L’association propose à des gens qui ne se rencontrent pas dans la vie courante, d’assister ensemble à un même spectacle, et de participer, avant et après le spectacle, à des échanges entre eux et avec les équipes artistiques.

Partager le goût du théâtre

Depuis trois ans, Kudakude emmène chaque semaine vingt personnes au théâtre : dix sont des jeunes de quartiers sensibles, des migrants, des étudiants en situation de précarité ou des personnes sans domicile fixe recrutés par l’intermédiaire d’associations partenaires qui leur fournissent un accompagnement social. Les dix autres sont des étudiants, des actifs ou des retraités, des spectateurs confirmés ou complètement novices, qui veulent bénéficier de la sélection qu’effectue Kudakude dans l’offre théâtrale francilienne et aussi des échanges organisés avant et après chaque représentation. Chaque année, d’octobre à mai, ce sont ainsi 40 représentations de théâtre, de danse ou de cirque qui sont à l’affiche. Les spectacles ont été préalablement sélectionnés par Kudakude en lien avec les équipes des théâtres qui sont fortement impliquées dans la préparation des sorties afin de fournir le meilleur accompagnement possible. Le spectacle est proposé à des tarifs très bas pour les membres des associations partenaires, le coût des places étant supporté par les spectateurs qui ont un revenu, actifs ou retraités.

Mode d’emploi d’une soirée

Kudakude diffuse régulièrement une newsletter qui présente les spectacles, donne les dates des représentations et invite les associations partenaires et les spectateurs abonnés à retenir des places. Pour chaque représentation, le rendez-vous est fixé au théâtre trente minutes avant la représentation. Le théâtre prête une salle et un membre de l’équipe assure l’animation de la réunion dont le but est de faire connaissance en parlant du théâtre et de la pièce. Après la représentation, une nouvelle réunion d’une heure permet d’échanger sur la pièce, d’abord entre ceux qui viennent de la voir, puis avec des acteurs.

 


La portée universelle du théâtre

C’est ainsi que, suite au spectacle Amours de Guillaume Barbot au théâtre de la Cité Internationale, une lycéenne chez qui le spectacle a réveillé de nombreux doutes au sujet du grand Amour a pu demander ses motivations au metteur en scène. Un couple présent dans le groupe, et totalisant plus de cinquante ans de mariage et d’amour, s’est tout de suite emparé du sujet pour faire part de sa propre expérience de vie. C’est plus d’une heure de débats qui a suivi, mêlant moments du spectacle, émotions qu’il avait suscitées mais également expériences de chacun.


 

De nombreux théâtres partenaires

Kudakude est en relation avec une vingtaine de théâtres : La Colline, L’Odéon, les trois salles du Théâtre de la Ville, Le Monfort, le Théâtre Gérard-Philippe à Saint-Denis, la Maison de la culture du 93 à Bobigny, le Théâtre national de Chaillot, le Théâtre de l’Épée de Bois à la Cartoucherie… Un membre de l’équipe Kudakude va voir les spectacles et, pour ceux qui sont retenus, il prend contact avec le théâtre pour organiser une séance.

Un réseau diversifié de publics

Les publics associatifs sont recrutés grâce à huit associations dont la fonction est d’accompagner dans leurs études ou leur insertion sociale des jeunes, décrocheurs, lycéens ou étudiants parmi lesquels elles choisissent ceux qu’elles inscrivent dans chaque spectacle.

Kudakude entretient par ailleurs un réseau d’abonnés via son site internet, sa newsletter et ses réseaux sociaux, qu’elle informe de l’ensemble de sa programmation et des modalités de réservation. Ce réseau est composé de gens de tous les âges, habitués ou non du théâtre, intéressés par les rencontres avec les autres spectateurs et le travail de sélection et d’organisation proposé par Kudakude.

Une équipe diverse

L’association est composée de quinze bénévoles. On y trouve six X camarades de promotion de Florent Facq, des anciens de Sciences Po, des étudiants et aussi des retraités passionnés de théâtre. Une assemblée les réunit tous les deux mois pour échanger sur la trajectoire et les partenariats de l’association et pour désigner les binômes qui organiseront chacune des sorties prévues dans la programmation.

Le financement

Pour chaque spectacle, le prix des places est couvert par ce que paient les spectateurs abonnés, actifs ou retraités. Pour les frais de démarrage et les frais généraux, l’association a reçu une subvention de la Ville de Paris et une dotation de la Fondation Berger-Levrault.

 


En ce temps de confinement-déconfinement, Kudakude vous invite à consulter son site (www.kudakude.org) dans lequel il propose chaque semaine une sélection des meilleures pièces à découvrir en vidéo.

Vous y trouverez aussi la possibilité de vous inscrire à sa newsletter qui, lorsque ce temps sera terminé, vous informera sur les spectacles choisis par Kudakude.


 

Retrouvez tous les articles de la rubrique Agir en société

Poster un commentaire