Axel GUYON, Dessin : Laurent Simon

Axel Guyon (2010), Stanford, majeure jazz

Dossier : TrajectoiresMagazine N°739 Novembre 2018
Par Pierre LASZLO

Chez lui, la formation polytechnicienne s’accompagne d’une curiosité tous azimuts. D’ores et déjà, il a tâté de l’écriture informatique et de la mise au point d’un site sur la Toile, de l’expérimentation du moins mauvais type de scrutin électoral, de celle des revêtements de façades d’immeubles ou encore de la rupture en microbulles de fines…

La lecture des articles est réservée aux abonnés.
Se connecter S’enregistrer