Profession Salaud

Dossier : Arts, Lettres et SciencesMagazine N°627 Septembre 2007Par : Claude LUSSAC (74)Rédacteur : Jean-Jacques SALOMON (74)Editeur : Éditions du Palio - 2007 - 7 bis, rue Fabre d’Églantine, 75012 Paris.

Sous le titre provocateur de Profession salaud et le nom d’auteur de Claude Lussac, un de nos camarades de la promo 74 s’interroge sur les salauds en entreprise.

« Vaste programme ! » avait répondu, on s’en souvient, le général de Gaulle lorsqu’à l’occasion d’un déplacement en province en 1967 un quidam lui avait lancé « Mort aux cons ! »

« Vaste programme ! » est-on tenté de dire aussi à Claude Lussac à la lecture de son essai.

Notre camarade Lussac se propose en effet d’expliquer la montée en puissance des salauds qu’il dit avoir observée dans le monde professionnel. Passant en revue les contradictions juridiques et morales auxquelles sont exposés les managers, l’impact des nouvelles technologies sur les « petites saloperies » de la vie quotidienne et la déshumanisation qu’induisent les workflows, l’auteur propose plusieurs pistes à cet égard. Il souligne également que la « salaud attitude » se démocratise et affecte aujourd’hui l’ensemble de la hiérarchie, de sorte que chacun est menacé à la fois de se comporter en sauvageon et d’en être victime.

À l’image de certains courants de la pensée managériale américaine, la conclusion pronostique cependant un retour nécessaire de balancier et suggère quelques idées simples pour juguler l’inflation des salauds.

À la fois théorique et concret, rigoureux et drôle, littéraire et alerte, Claude Lussac a su traiter légèrement d’un sujet grave.

 

Poster un commentaire