Présentation de la promotion 2001 au drapeau de l’École

Dossier : ExpressionsMagazine N°580 Décembre 2002

La présentation au drapeau de l’École de la promotion 2001 s’est tenue le samedi 19 octobre 2002. Les familles étaient venues en nombre pour assister à cette cérémonie traditionnelle, qui, cette année, était présidée par Madame Michèle Alliot-Marie, ministre de la Défense.


© JEAN-LUC DENIEL – ÉCOLE POLYTECHNIQUE

Tout s’est remarquablement déroulé et après le passage en revue des élèves, la musique et le défilé ont été appréciés par toute l’assistance.

Au cours de la cérémonie le général de Nomazy, directeur général de l’École, s’est adressé aux élèves leur rappelant la symbolique du Drapeau et le sens de la devise de l’École “Pour la Patrie, les Sciences et la Gloire ”. Bien entendu les élèves étrangers et les emblèmes de leur pays étaient associés à la cérémonie.

Ensuite après l’inauguration de l’exposition L’École polytechnique et la Légion d’honneur, les participants rassemblés dans les amphithéâtres ont pu écouter les deux discours suivants.

Discours de Yannick d’Escatha, président du Conseil d’administration de l’École polytechnique

Madame Le Ministre
Mesdames et Messieurs

Bonjour à tous et bienvenue à l’École polytechnique.

Avant toute chose, Madame le Ministre, je tiens à vous remercier sincèrement, au nom de l’École, d’être là aujourd’hui : c’est un grand honneur pour l’École polytechnique et pour nous tous, que vous ayez accepté de présider cette cérémonie de présentation au drapeau de la promotion X 2001, temps fort qui restera dans la mémoire des élèves et de leur famille.

Le fait que vous ayez tenu à venir rencontrer les élèves, les professeurs, les chercheurs et l’encadrement civil et militaire, qui sont devant vous, est la preuve de l’intérêt que vous portez à l’École et à son rôle dans la Nation ; vous avez d’ailleurs déjà apporté votre plein soutien au contrat pluriannuel signé entre l’École et l’État, et je tiens à vous en remercier à nouveau.

Ce contrat pluriannuel matérialise l’ambitieux travail de renouveau dans lequel l’École s’est engagée :

  • tout d’abord en adaptant son enseignement aux nouveaux besoins qui se font jour dans notre société de plus en plus mondialisée. Je soulignerai à cet égard le grand oeuvre qui consiste à internationaliser l’École, ainsi que la création de la 4e année d’enseignement. Nous sommes fiers d’accueillir aujourd’hui, dans la promotion 2001, 94 élèves étrangers représentant 24 nationalités, sans compter les enseignants et les chercheurs, et ceci n’est qu’un début ;
     
  • ensuite, en renforçant le rayonnement international de sa recherche, et là, je soulignerai le développement de partenariats stratégiques avec les universités et les industriels. Nous pouvons d’ores et déjà nous réjouir de nouveaux partenariats en cours de finalisation, avec l’université Paris Sud Orsay, avec l’Institut d’optique théorique et appliqué et avec le grand industriel Thalès.

 
L’École prend donc son deuxième souffle, et entre avec dynamisme et résolution dans le siècle nouveau, qui porte déjà la marque de risques nouveaux et complexes. J’y reviendrai

Madame le Ministre, toutes les forces vives de l’École sont mobilisées pour remporter le défi que représente cette transformation de l’École et pour atteindre tous les objectifs ambitieux et exigeants inscrits dans son contrat pluriannuel; tous, élèves, enseignants, chercheurs, cadres civils et militaires, font de gros efforts, je salue leur dévouement et je les en remercie. De même que je remercie le Délégué général pour l’Armement et le Secrétaire général pour l’Administration de leur aide précieuse.

Pour réussir, nous puisons dans notre créativité – c’est la moindre des choses pour des chercheurs me direzvous –, mais nous puisons aussi dans nos racines, nos traditions et nos valeurs, en nous souvenant de nos anciens qui ont bâti une partie de l’Histoire des Sciences et de l’Histoire de la République.

Leur exemple nous rend humbles, et ce sont nos valeurs qui finalement constituent le fil conducteur du projet pédagogique de l’École.

En effet, la formation que reçoivent les élèves de l’École est fondée :

  • d’une part, sur la Science avec un grand S et ses nombreuses disciplines – c’est l’École polytechnique –, avec ses valeurs et exigences de rigueur scientifique, d’honnêteté intellectuelle, d’honnêteté tout court, de transparence et d’éthique, aussi bien dans les sciences dures, que dans les sciences de l’homme et de la société,
     
  • et d’autre part, sur les valeurs morales et collectives, de l’esprit d’équipe et de la solidarité, par la formation humaine et militaire, le sport et la vie associative, qui sont très développés à l’École.
     


© JEAN-LUC DENIEL – ÉCOLE POLYTECHNIQUE

En ces temps de pertes de repères, qui secouent toutes les activités humaines à travers le monde, ces valeurs me paraissent révéler tout leur sens, toute leur importance et toute leur pertinence.

Notre formation est donc destinée à préparer des femmes et des hommes responsables, à l’écoute et dans le respect des autres et de la société, capables de prendre leurs responsabilités, en toute circonstance, ayant l’esprit d’entreprendre et d’innover, formés à la compréhension et à la maîtrise de la complexité et à la gestion des risques. Nous y revoilà. Nul doute que nous aurons besoin d’eux ; nul doute aussi qu’ils pourront s’épanouir en développant leur personnalité et leurs talents.

Je terminerai, Madame le Ministre, en remarquant que c’est aussi pour toutes ces raisons que je me sens bien – et que nous nous sentons tous bien – dans notre appartenance à la Défense, avec son lien armée-nation si important, et son service de la collectivité.

Et c’est pourquoi encore, nous nous sentons bien dans notre devise, sans cesse rajeunie et adaptée aux réalités contemporaines comme l’a bien expliqué le Directeur général : “ Pour la Patrie, les Sciences et la Gloire ”.

Encore merci, Madame le Ministre, de votre présence et de votre soutien, l’École polytechnique ne vous décevra pas.

 

Discours de Madame Michèle Alliot-Marie, ministre de la Défense

Messieurs les Parlementaires,
Monsieur le  Préfet,
Messieurs les Élus Locaux,
Monsieur le Président,
Monsieur le  Délégué Général,
Madame la Secrétaire Générale
Pour l'administration,
Monsieur le Directeur Général,
Messieurs les Officiers Généraux,
Messieurs les Directeurs,
Mesdames, Messieurs,

C’est un réel plaisir pour moi de venir pour la première fois dans votre prestigieuse École, à l’occasion de la présentation au Drapeau de votre promotion 2001.

Je salue vos familles qui vous ont soutenus dans votre aventure – et ont souvent passé le concours avec vous ! Leur présence ici aujourd’hui manifeste la confiance qu’elles ont en vous et dans l’institution qui vous accueille.

Je suis heureuse de vous rencontrer en ce moment solennel et porteur de sens pour vous comme pour l’École.

Vous voici dans une position privilégiée qui marquera votre existence.

Vous l’avez conquise de haute lutte à l’issue d’un concours difficile.

Vos efforts sont loin d’être achevés.

Ce que la Nation attend de vous, ce que j’attends de vous, les défis que vous allez affronter, la manière dont votre École va vous y aider, tel est le message que je viens vous adresser.

L’X est porteuse d’une double exigence intellectuelle et humaine
L’excellence intellectuelle

Vos aînés ont marqué de leur sceau les domaines où excelle l’École.


© JEAN-LUC DENIEL – ÉCOLE POLYTECHNIQUE

À vous de poursuivre sur la même voie, celle de notre renom intellectuel, de notre prospérité économique et de notre indépendance stratégique.

L’École est là pour vous préparer à ces tâches diverses et complexes en élargissant encore vos horizons.

Elle est là pour réaliser cette alchimie délicate, entre la découverte des lois de la nature et de l’esprit et vos personnalités riches de leur diversité et de leur enthousiasme.

Elle a su, depuis son origine, faire des promotions d’hier les maillons essentiels dans la chaîne du savoir de demain.

L’X a acquis une stature sur la scène internationale. À vous de la maintenir et de la développer toujours davantage.

Je tiens à saluer ici ces élèves étrangers qui apportent autant par leur présence, à l’X et à la Nation, qu’ils en tirent profit pour leurs carrières futures.

Une conduite exemplaire

L’X est symbole de la recherche de l’excellence. Votre manière de travailler le traduit.

À la pluridisciplinarité de vos études s’ajoutent le travail et la recherche en équipe.

Ils sont désormais au coeur de votre formation de polytechniciens. Vous serez des inventeurs, des découvreurs, des concepteurs, des décideurs.

Mais avant cela, vous serez des hommes et des femmes responsables.

Vous aurez le sens de la collectivité, le sens du respect mutuel, le sens du devoir.

À l’heure du relativisme généralisé, une éthique forte devra vous guider.

Au terme des quatre années de scolarité à l’École, vous incarnerez à votre tour cette éthique indispensable à la vie scientifique et économique.

Nous n’avons que faire d’une technicité vide de sagesse. L’École est là aussi pour vous permettre cette prise de conscience.

Le défi à relever est celui de la nécessaire adaptation à un monde changeant
Votre engagement a un sens

Vous êtes là pour faire vivre le progrès, le rendre toujours plus humain, sans baisser la garde face aux séductions qu’exercent les idées rétrogrades.

Hier, les maladresses, les erreurs, les fautes d’une science parfois mal maîtrisée, souvent dans des pays défavorisés, ont rendu vigueur aux ennemis du progrès.

Vous devrez faire mentir ceux qui pensent qu’une République libre n’a pas besoin de savants.

Vous devez permettre à la France de vivre à la hauteur de ses ambitions.

Gardez toujours à l’esprit cet engagement où que vous soyez un jour lointain, dans des postes clefs pour la recherche scientifique, l’application technique ou la décision industrielle.

Votre succès personnel sera aussi le succès de tous.

Pour gagner, il vous faudra relever les défis scientifiques et vous aurez l’embarras du choix : nouvelles technologies de l’information et de la communication même si elles sont de moins en moins nouvelles. Avancées de la biologie et des sciences du vivant, développement croisé de composants nouveaux dans des contextes toujours plus interdisciplinaires…

Il vous reviendra de trouver votre voie dans ces domaines illimités et de déployer votre dynamisme en matière d’innovation scientifique, de création d’entreprises et de conception de l’organisation économique et industrielle de demain.

Pour gagner, il vous faudra vous ouvrir aux autres.

Votre formation généraliste de polytechniciens vous y prépare tout particulièrement.

Pour découvrir le monde, allez vous frotter à celui de la recherche, de l’entreprise et de la haute administration. Découvrez-le et comprenez- le pour forger les outils qui vous permettront de le maîtriser intellectuellement demain.

L’X est au centre du développement du plateau de Saclay, destiné à représenter un des grands pôles européens d’excellence.

L’École possède déjà de nombreux laboratoires à la pointe de la science.

La présence de nouveaux centres de recherches, souvent plus proches de l’entreprise, de Thalès et Danone, à proximité de Paris XI et de Soleil, viendra encore stimuler cet élan.

Les orientations de l’École

Pour mener à bien la mission de l’École, je réaffirme devant vous les engagements du contrat pluriannuel.

Ce contrat est clair : il fixe des objectifs et des engagements réciproques ; il identifie des moyens et décrit les investissements indispensables à ce renouveau. Il met en place la réforme de l’enseignement.

Pour faire de l’X un pôle d’excellence sept objectifs ont été déterminés. Ils visent à assurer la formation au meilleur niveau, en y développant le rôle de la recherche.

Je veillerai personnellement à faire respecter l’ensemble de ce contrat.

Le ministère de la Défense, via la direction générale de l’Armement, dotera l’École comme prévu et les armées fourniront l’encadrement et les stages nécessaires.



© JEAN-LUC DENIEL – ÉCOLE POLYTECHNIQUE

Ils permettront la création et le fonctionnement d’un centre d’orientation professionnel et un suivi personnalisé des élèves. Les filières pourront être plus efficacement spécialisées, les heures de cours et le nombre d’élèves accrus.

Cela dit, soyons réalistes. Malgré mes efforts, l’État, en particulier mon ministère, ne peut à lui seul assurer toute les charges de la formation à l’X.

En plus du financement de l’État, l’École doit donc trouver des ressources propres. Il faut que votre propre communauté de polytechniciens et le monde de l’industrie, qui bénéficie maintenant directement de vos compétences à la sortie, soutiennent l’École, opérationnellement, comme le fait la Fondation de l’X, et aussi financièrement.

Vous êtes appelés à devenir les cadres dirigeants de la recherche, de l’économie, de la finance, de l’industrie, des armées ou de la haute fonction publique.

De vous, élèves de la promotion X 2001 présentée au Drapeau, j’attends que vous développiez les qualités essentielles qu’ont incarnées vos aînés : rigueur scientifique, travail en équipe, éthique de conduite, solidarité, ouverture d’esprit, créativité et goût d’entreprendre, au service de la France et de ses valeurs.

Élèves de France et d’ailleurs, citoyens du monde, vous devez savoir tirer parti de votre passage dans ces murs prestigieux.

Vous devez profiter du corps professoral d’exception pour devenir les meilleurs. Vous devez vous préparer à relever les défis qui nous attendent tous mais auxquels vous, mieux que d’autres, saurez faire face.

Vous avez le potentiel. J’y mets les moyens. Faites-le.

La Nation va vous donner beaucoup. C’est à elle que vous devrez ce que vous serez devenus.

Sachez vous en souvenir le jour venu.

*
* *

Après le cocktail, puis le déjeuner, l’après-midi a été bien remplie par les “ portes ouvertes aux laboratoires ” et la présentation de l’École. Enfin le concert présenté par Musicalix a brillamment terminé cette journée.

Tous les participants méritent d’être félicités pour le déroulement de cette journée dont les familles se souviendront longtemps.

Poster un commentaire