Lorsque l’industrie des polymères s’oriente vers le futur

Dossier : Vie des entreprisesMagazine N°749 Novembre 2019
Par Richard ROUDEIX

L’un des plus grands producteurs mondiaux de l’industrie plasturgique, Lyondellbasell, est en train de changer son business modèle avec ses plastiques biosourcés pour mieux répondre aux grands défis actuels : le développement durable, la fin de vie du plastique et le changement climatique. Le point avec Richard Roudeix, Senior Vice-Président Directeur au sein de LyondellBasell.

 

Récemment, vous avez annoncé la production à l’échelle industrielle de plastique biosourcé. Dites-nous-en plus.

Aujourd’hui, notre industrie est confrontée à deux défis majeurs : la fin de vie du plastique ainsi que le changement climatique et la transition énergétique. L’utilisation des matières premières biosourcées s’inscrit donc dans le cadre de la deuxième problématique en nous permettant de réduire considérablement notre empreinte carbone. Afin de mieux faire face à ces challenges, nous nous sommes associés le long de la chaine de valeur, qui utilise et recycle des huiles d’origine biologique.
Nous avons donc créé la gamme Circulen® en utilisant l’approche du bilan matière. Celle-ci consiste en l’utilisation de ressources renouvelables, telles que le bio-naphta et le biogaz, dérivés de déchets organiques et d’huiles végétales, comme matière première de la production chimique. Cette coopération est extraordinaire puisqu’elle combine la matière première renouvelable et les capacités techniques de LyondellBasell. Notre flexibilité en matière de craquage nous a ensuite permis d’introduire cette nouvelle matière première renouvelable sur notre site de Wesseling, en Allemagne, qui a été convertie directement en polyéthylène et en polypropylène biosourcés. Un laboratoire indépendant a testé les produits polymères à l’aide de traceurs au Carbone 14 et a confirmé qu’ils contenaient plus de 30 % de contenu renouvelable. Le projet a permis de générer plusieurs milliers de tonnes de plastiques biosourcés approuvés pour la production d’emballages alimentaires et commercialisés sous les marques Circulen® et Circulen Plus® .
Il s’agit de la nouvelle famille de marques de produits à économie circulaire de LyondellBasell. Ainsi, en misant sur les matières premières biosourcées au lieu de recourir aux ressources fossiles, nous diminuons sensiblement nos émissions de CO2 .
Ce projet majeur est particulièrement novateur puisque c’est la première fois que du polyéthylène et du polypropylène biosourcés seront produits simultanément à grande échelle. Comment cette innovation contribue-t-elle à la lutte contre le changement climatique ? Elle nous permet de réduire l’empreinte carbone de nos unités de production puisqu’au lieu de consommer du carbone, nous en économisons. Cette innovation permet aussi à nos clients de réduire eux-mêmes leurs impacts écologiques dans diverses industries : automobile, isolation des maisons, transport de l’eau, applications médicales…

En votre qualité de Senior Vice-Président Directeur de l’une des plus grandes sociétés de polymères, de produits chimiques et de raffinage, quels sont les axes et les thématiques qui vous intéressent actuellement ?

Mis à part le changement climatique, nous nous focalisons aujourd’hui sur deux principaux axes :

  • La digitalisation : qui nous permet, d’un côté, d’améliorer la productivité et l’efficacité de nos installations industrielles, et de l’autre, d’inventer de nouveaux business modèles pour interagir avec nos clients ;
  • Le développement durable : en trouvant des solutions pour promouvoir l’usage responsable des plastiques.

Quelques mots sur l’actualité à venir du groupe ?

Nous accélérons actuellement notre croissance à travers la diversification géographique, notamment aux Etats-Unis mais aussi dans les pays en voie de développement. Afin d’accompagner cette croissance, nous cherchons à promouvoir notre entreprise et à attirer les meilleurs talents pour des carrières internationales et diversifiées. Par ailleurs, nous accordons une très grande importance à la recherche et développement. N’est pourquoi ce changement auquel nous participons constitue une opportunité pour les jeunes diplômés qui cherchent à intégrer notre groupe.

Poster un commentaire