La Fédération nationale des collectivités concédantes et régies (FNCCR) est une association d’élus entièrement dévolue à l’organisation des services publics locaux de l’énergie, de l’eau, des déchets et du numérique.

Les territoires face au défi énergétique

Dossier : Vie des entreprisesMagazine N°775 Mai 2022
Par Pascal SOKOLOFF

Décarbonation, neutralité carbone, transition énergétique sont au cœur des enjeux qui mobilisent les territoires. Pascal Sokoloff, Directeur général de la FNCCR (Fédération nationale des collectivités concédantes et régies) nous explique comment cette association d’élus accompagne ses adhérents sur ces sujets stratégiques.

 

Pouvez-vous nous présenter la FNCCR et son périmètre d’action ?

La Fédération nationale des collectivités concédantes et régies (FNCCR) est une association d’élus entièrement dévolue à l’organisation des services publics locaux de l’énergie, de l’eau, des déchets et du numérique. Notre association se positionne en tête d’un réseau de plus de 800 collectivités ou groupements que nous représentons à l’échelle nationale auprès du Gouvernement, du Parlement, des grands groupes et des régulateurs. Notre rôle est aussi de favoriser l’amélioration continue de ces services publics locaux, les équilibres territoriaux, la cohésion nationale et d’inscrire toutes ces actions dans la transition écologique. Au sein de la FNCCR, les collectivités partagent leurs expériences, défendent leurs prérogatives et renforcent la qualité de leurs services en s’appuyant sur une équipe d’experts techniques et juridiques.

Depuis sa création en 1934, la FNCCR regroupe uniquement des collectivités et des établissements publics locaux, notamment les autorités organisatrices de la distribution d’énergie – AODE (électricité, gaz, chaleur et froid). Garantes du service public local, les « AODE » sont pleinement investies dans la transition énergétique de leur territoire, qu’il s’agisse de la maîtrise de l’énergie (rénovation des bâtiments, efficacité énergétique, éclairage public, régulation…), du développement des énergies renouvelables ou de la mobilité propre.

Ces sujets seront au centre de nos débats lors du 38e congrès de la FNCCR qui se déroulera du 27 au 29 septembre 2022 à Rennes.

Comment appréhendez-vous la question de la transition énergétique et de la décarbonation qui sont des enjeux stratégiques pour les territoires ?

Aujourd’hui, toutes les collectivités, de la commune à la région, sont parties prenantes de cette transition avec chacune son rôle à jouer. Le contexte géopolitique actuel nous impose aussi d’agir à l’échelle locale pour l’indépendance énergétique nationale.

L’énergie demeure un enjeu fort de l’aménagement du territoire ; elle est à la croisée des problématiques de développement durable et de l’économie circulaire, de la qualité de l’air, de la mobilité décarbonée, de la lutte contre la précarité…Réciproquement, la transition énergétique ne sera possible que grâce à la pleine implication des territoires. La FNCCR défend ainsi un développement harmonieux qui n’oublie personne en s’assurant des bons équilibres urbains/ruraux favorisant dès lors la cohésion nationale.

Agissant à la fois dans les domaines de l’eau, des déchets, du numérique et de l’énergie, la FNCCR dispose d’une vue d’ensemble des services publics associés et des synergies envisageables pour la transition écologique. Les économies d’énergie constituent le meilleur moyen de faire face à la hausse actuelle des prix de l’énergie dont les collectivités souffrent grandement.

C’est pourquoi, la FNCCR accompagne ses adhérents en les aidant à construire des politiques locales cohérentes, en favorisant les solidarités territoriales et la mutualisation entre collectivités.

Dans ce cadre, quels sont les principaux programmes et actions que vous déployez ? Pouvez-vous nous donner des exemples ?

Le programme ACTEE, porté par la FNCCR vise à aider les collectivités à déclencher des travaux de rénovation énergétique pour leurs bâtiments publics. Cette phase amont s’avère essentielle car nombre de collectivités peuvent se retrouver démunies, faute d’expertise et d’expérience. Tout l’enjeu est donc de créer une impulsion locale avec les collectivités et leurs partenaires à l’instar des grandes AODE.

La FNCCR conduit ce programme de certificats d’économie d’énergie qui va permettre d’injecter plus de 100 millions d’euros dans les territoires, en visant à financer les études, l’embauche d’économes de flux, la mise à disposition d’outils, la formation et l’accompagnement des travaux. En outre, de nouveaux appels à projets sont lancés en 2022 et concernent l’éclairage public, l’effacement et la flexibilité, les piscines, les territoires ultramarins…

La FNCCR s’est aussi engagée à accompagner le déploiement de la mobilité propre en signant la charte d’engagement d’aller vers les 100 000 bornes de recharge. L’association FNCCR va ainsi faciliter l’atteinte des objectifs fixés par le Gouvernement, en contribuant, grâce à la mobilisation de ses adhérents, au déploiement d’au moins 6 000 bornes supplémentaires, avec une perspective à trois ans de pouvoir doubler le nombre de bornes ouvertes au public mises en place par les collectivités.

La FNCCR vient également de lancer la plateforme France Data Réseau, qui permet aux territoires de partager leurs données pour améliorer la gestion des services publics. Cet outil va par exemple favoriser une meilleure prise en compte des nuisances environnementales de l’éclairage public et, ainsi, apporter des indicateurs fiables pour les porteurs de projets.

Enfin, notre fédération s’investit dans des sujets au cœur de l’actualité tels que les communautés locales de l’énergie, l’autoconsommation, le développement de l’hydrogène vert et les territoires durables et connectés.

Dans cette démarche, quels sont les principaux enjeux qui persistent ? Et quels sont les besoins de vos adhérents ?

La FNCCR a publié récemment un guide de recommandations pour favoriser la transition énergétique dans les zones rurales dont le potentiel de production et les interdépendances concernent tout le territoire. Nous militons pour une vraie prise en compte du rôle des collectivités dans les politiques énergétiques nationales. Nous défendons une véritable subsidiarité locale permettant aux collectivités d’investir encore plus dans la transition énergétique. Leur pleine implication favorise les retombées économiques des projets et, si elles associent les citoyens, une meilleure acceptabilité à l’échelle de leur territoire.

À l’heure des territoires durables et connectés, les collectivités misent sur une approche plus digitale de l’aménagement du territoire. L’essor des objets connectés doit leur permettre de mieux gérer les services publics locaux et de s’engager dans la transition écologique. Toutefois, cet avènement du numérique doit s’accompagner d’une vigilance de chaque instant face aux risques de cyberattaques.

Le financement des projets demeure par ailleurs un enjeu fort pour les collectivités qui subissent dans le même temps une hausse significative de leurs charges avec l’envol du prix des énergies.

Nos adhérents nous sollicitent aussi pour que nous réalisions l’exégèse des textes réglementaires et législatifs dans un contexte en évolution permanente. De plus en plus de collectivités font appel à la FNCCR pour des formations, leur montée en compétence ou bénéficier de nos publications. De surcroît, nous constatons une dynamique forte d’adhésion à notre fédération.

La FNCCR s’engage également pour accompagner et valoriser l’innovation à l’échelle locale dans une démarche partenariale avec des acteurs R&D et les grandes écoles, contribuant ainsi à la démocratisation d’expériences réussies, à l’attractivité et à l’essor économique dans les territoires. 

Poster un commentaire