Les élèves jugent le nouveau cursus

Dossier : ExpressionsMagazine N°573 Mars 2002Par : article paru dans X-Info n ° 124.

Fabien Latourelle, X 2000 issu de l’université

Fabien Latourelle, X 2000 issu de l’université

Très tôt dans mon cursus à Paris VI, j’ai envisagé de postuler pour des écoles d’ingénieur. Le concours universitaire de Polytechnique s’est créé au bon moment. J’ai appris l’existence du concours par l’intermédiaire de mes professeurs. Des réunions sont en plus prévues cette année auprès des étudiants de la fac pour les informer de cette possibilité. À l’X, certaines matières m’ont paru difficiles au début, du fait de la spécialisation de ma formation précédente. Mais je m’adapte. Quant à l’intégration au reste de la promo, elle n’a posé aucun problème.

 

Marie Villette, kessière enseignement X 99

Marie VILLETTE (99)Le maintien du statut militaire des élèves ne me semble pas anormal même si peu d’entre nous font carrière dans les armées. Bien sûr, la solde que l’on perçoit tous les mois nous empêche d’être critiques sur ce sujet ! mais personnellement j’ai bien vécu ma formation humaine et militaire : l’année 1 est une coupure bénéfique avec la prépa. Ensuite, la Défense permet d’avoir à l’École une soixantaine de professeurs de sport : c’est un luxe que n’ont pas les autres écoles. Enfin, les trois jours de sensibilisation à la réserve, pendant l’année 3, prouvent que nous avons un rôle à jouer dans les armées et que l’État compte sur nous.

 

Clémence Le FEVRE (00)

Clémence Le Fevre, kessière enseignement X 2000

Pendant l’année 1, après le stage de formation humaine, les X 2000 ont inauguré un trimestre nouveau (en mai-juin-juillet) que n’ont pas connu les X 99, dont la période de formation humaine et militaire courait jusqu’à l’été. Ce trimestre de tronc commun est utile aux élèves étrangers, mais aussi aux Français : c’est un moyen de se remettre dans le bain après le stage de formation humaine. C’est aussi la possibilité de combler les lacunes que certains pouvaient avoir en anglais et en informatique. Enfin, c’est une occasion d’être initié à des matières peu ou pas étudiées auparavant (l’économie, la mécanique quantique…) afin de choisir en connaissance de cause les cours et les majeures de la suite du cursus.

 

Pierre-Alexandre Pont, kessier enseignement X 2000

Pierre-Alexandre PONT (00)Le projet scientifique de groupe de l’année 2 se met en place petit à petit. Hormis les problèmes d’organisation inhérents à toute nouveauté, ça se passe plutôt bien. Favoriser l’esprit d’équipe est l’une des grandes lignes de la réforme. Le projet scientifique a été créé dans cette idée. Des industriels devraient faire partie des jurys, ce qui est une très bonne chose aussi.

 

Jimmy Lirvat, X 2000 issu de l’université

Jimmy LIRVAT (00)Je suis ravi que le nouveau cursus laisse plus de liberté aux élèves dans le choix des matières. Je ne suis pas chimiste et je n’ai pas de passion pour la biologie et l’économie. J’ai choisi de faire surtout des maths, de la mécanique et de la physique. Je prolonge, finalement, les études que j’ai commencées à Jussieu où j’ai fait une licence de physique. Je suis venu à l’X avec l’ambition d’intégrer Sup Aéro. Pour cela, Polytechnique n’est pas un passage obligé, mais je suis content d’avoir pu y entrer grâce au concours ouvert aux étudiants universitaires.

 

Yann Ménager, kessier enseignement X 99

Yann Ménager (99)Le classement n’intervient plus dans le choix des majeures de l’année 3 et c’est une très bonne chose. Auparavant, les élèves choisissaient les matières qui pouvaient selon les rumeurs leur rapporter le plus de points. Maintenant, ils se décident par goût. Je crois que ça permet une meilleure assiduité aux cours. L’inconvénient c’est que du coup choisir une majeure c’est déjà un peu choisir son école de 4e année : finalement on demande aux élèves de décider de leur orientation assez tôt. L’organisation doit suivre : à ce niveau-là, la promo 99 a essuyé les plâtres. Il faudrait revoir l’agenda du mois de décembre : le Forum, qui apporte des pistes professionnelles aux élèves, tombe trop près de la date où ils doivent annoncer officiellement leur choix.

Poster un commentaire