Les élèves jugent le nouveau cursus

Dossier : ExpressionsMagazine N°573 Mars 2002Par : article paru dans X-Info n ° 124.

Fabien Latourelle, X 2000 issu de l’université

Fabien Latourelle, X 2000 issu de l’université

Très tôt dans mon cur­sus à Paris VI, j’ai envis­agé de pos­tuler pour des écoles d’ingénieur. Le con­cours uni­ver­si­taire de Poly­tech­nique s’est créé au bon moment. J’ai appris l’existence du con­cours par l’intermédiaire de mes pro­fesseurs. Des réu­nions sont en plus prévues cette année auprès des étu­di­ants de la fac pour les informer de cette pos­si­bil­ité. À l’X, cer­taines matières m’ont paru dif­fi­ciles au début, du fait de la spé­cial­i­sa­tion de ma for­ma­tion précé­dente. Mais je m’adapte. Quant à l’intégration au reste de la pro­mo, elle n’a posé aucun problème.

Marie Villette, kessière enseignement X 99

Marie VILLETTE (99)Le main­tien du statut mil­i­taire des élèves ne me sem­ble pas anor­mal même si peu d’entre nous font car­rière dans les armées. Bien sûr, la sol­de que l’on perçoit tous les mois nous empêche d’être cri­tiques sur ce sujet ! mais per­son­nelle­ment j’ai bien vécu ma for­ma­tion humaine et mil­i­taire : l’année 1 est une coupure béné­fique avec la pré­pa. Ensuite, la Défense per­met d’avoir à l’École une soix­an­taine de pro­fesseurs de sport : c’est un luxe que n’ont pas les autres écoles. Enfin, les trois jours de sen­si­bil­i­sa­tion à la réserve, pen­dant l’année 3, prou­vent que nous avons un rôle à jouer dans les armées et que l’État compte sur nous.

Clémence Le FEVRE (00)

Clémence Le Fevre, kessière enseignement X 2000

Pen­dant l’année 1, après le stage de for­ma­tion humaine, les X 2000 ont inau­guré un trimestre nou­veau (en mai-juin-juil­let) que n’ont pas con­nu les X 99, dont la péri­ode de for­ma­tion humaine et mil­i­taire courait jusqu’à l’été. Ce trimestre de tronc com­mun est utile aux élèves étrangers, mais aus­si aux Français : c’est un moyen de se remet­tre dans le bain après le stage de for­ma­tion humaine. C’est aus­si la pos­si­bil­ité de combler les lacunes que cer­tains pou­vaient avoir en anglais et en infor­ma­tique. Enfin, c’est une occa­sion d’être ini­tié à des matières peu ou pas étudiées aupar­a­vant (l’économie, la mécanique quan­tique…) afin de choisir en con­nais­sance de cause les cours et les majeures de la suite du cursus.

Pierre-Alexandre Pont, kessier enseignement X 2000

Pierre-Alexandre PONT (00)Le pro­jet sci­en­tifique de groupe de l’année 2 se met en place petit à petit. Hormis les prob­lèmes d’organisation inhérents à toute nou­veauté, ça se passe plutôt bien. Favoris­er l’esprit d’équipe est l’une des grandes lignes de la réforme. Le pro­jet sci­en­tifique a été créé dans cette idée. Des indus­triels devraient faire par­tie des jurys, ce qui est une très bonne chose aussi.

Jimmy Lirvat, X 2000 issu de l’université

Jimmy LIRVAT (00)Je suis ravi que le nou­veau cur­sus laisse plus de lib­erté aux élèves dans le choix des matières. Je ne suis pas chimiste et je n’ai pas de pas­sion pour la biolo­gie et l’économie. J’ai choisi de faire surtout des maths, de la mécanique et de la physique. Je pro­longe, finale­ment, les études que j’ai com­mencées à Jussieu où j’ai fait une licence de physique. Je suis venu à l’X avec l’ambition d’intégrer Sup Aéro. Pour cela, Poly­tech­nique n’est pas un pas­sage obligé, mais je suis con­tent d’avoir pu y entr­er grâce au con­cours ouvert aux étu­di­ants universitaires.

Yann Ménager, kessier enseignement X 99

Yann Ménager (99)Le classe­ment n’intervient plus dans le choix des majeures de l’année 3 et c’est une très bonne chose. Aupar­a­vant, les élèves choi­sis­saient les matières qui pou­vaient selon les rumeurs leur rap­porter le plus de points. Main­tenant, ils se déci­dent par goût. Je crois que ça per­met une meilleure assiduité aux cours. L’inconvénient c’est que du coup choisir une majeure c’est déjà un peu choisir son école de 4e année : finale­ment on demande aux élèves de décider de leur ori­en­ta­tion assez tôt. L’organisation doit suiv­re : à ce niveau-là, la pro­mo 99 a essuyé les plâtres. Il faudrait revoir l’agenda du mois de décem­bre : le Forum, qui apporte des pistes pro­fes­sion­nelles aux élèves, tombe trop près de la date où ils doivent annon­cer offi­cielle­ment leur choix.

Poster un commentaire