L’éducation au changement climatique et à la transition énergétique à l’X

Dossier : Trend-XMagazine N°740
Par Franck PACARD (84)
Par Dominique ROSSIN (94)
À travers l’ensemble des formations qu’elle offre, l’École polytechnique prépare les décideurs, les experts et les chercheurs à répondre aux défis climatique et énergétique auxquels ils se trouveront confrontés, que ce soit avant
ou après leur entrée dans la vie professionnelle.

 

Répondre aux enjeux du réchauffement climatique repose sur une meilleure formation de nos futurs décideurs à ces questions. L’histoire récente a été marquée par des controverses très médiatisées, utilisant les incertitudes avérées de la climatologie pour contester la réalité, l’ampleur et les causes du « réchauffement global ». Il est essentiel de donner à nos étudiants une synthèse de l’état actuel des connaissances acquises et des incertitudes concernant le changement climatique contemporain, ses causes et sa singularité par rapport aux variations passées du climat, et les possibilités offertes par la modélisation du climat futur. La façon de répondre aux enjeux du réchauffement climatique repose également sur un corpus de connaissances techniques très varié et multidisciplinaire, nécessaire pour innover dans le secteur de la transition énergétique et environnementale. Les besoins d’expertise pour aider aux processus de décision sont également aujourd’hui considérables. Les besoins de formations de haut niveau sont évidents pour former des ingénieurs, managers et décideurs éclairés sur les questions du changement climatique et de la transition énergétique.

Le parcours ingénieurs

Les formations historiques proposées par l’École polytechnique sont naturellement celles du cycle ingénieur polytechnicien. Les questions de climat et d’énergie y sont abordées en 3e année dans deux parcours d’approfondissement intitulés « Sciences pour les défis de l’environnement » et « Énergies du xxie siècle ».

Le parcours d’approfondissement « Sciences pour les défis de l’environnement » a pour ambition d’initier les élèves aux approches scientifiques permettant de comprendre et de modéliser les différentes composantes de la Terre et leurs interactions : climat, biosphère, activités humaines. Ainsi, le parcours propose des enseignements de physique, de mécanique, de biologie et d’écologie, et d’économie. Quant à lui, le parcours d’approfondissement « Énergies du xxie siècle » est proposé par les départements de mécanique et de physique et a pour objectif l’acquisition des concepts scientifiques essentiels dans le développement des énergies dites « non fossiles » comme l’énergie nucléaire ou les énergies renouvelables. Il est par nature pluridisciplinaire, s’appuyant sur des cours proposés par 5 départements de l’École : physique, mécanique, mathématiques appliquées, économie, humanités et sciences sociales.

Les masters de sciences et technologies de l’École

À travers les deux programmes Science and Technology for Environment and Energy Management (Steem) et Smart Cities and Urban Policy du master de sciences et de technologies de l’École polytechnique, l’X a pour objectif de transformer l’éducation au changement climatique en un élément plus central et plus visible en intégrant dans une vision holistique la transition environnementale et la transition énergétique. Ces deux programmes d’une durée de deux ans font partie des nouvelles offres de formations de l’École avec le bachelor de l’X qui a accueilli sa première promotion en 2017. Ces programmes fortement sélectifs sont sanctionnés par un diplôme qui confère le grade de master et ils visent principalement des étudiants étrangers de haut niveau qui sont recrutés au niveau bachelor (ou licence). Ces formations sont délivrées en anglais et sont caractérisées par un équilibre entre une formation technique sur les questions d’environnement et d’énergie et une formation managériale.

En traitant l’énergie et l’environnement comme deux aspects égaux qui détermineront notre avenir climatique, le programme Steem fournit une compréhension sophistiquée de l’énergie au xxie siècle. Basé sur une formation d’ingénieur et de formation en sciences appliquées, le programme Steem offre aux diplômés les outils nécessaires pour comprendre le contexte socio-économique du changement climatique et maîtriser les évolutions de notre relation à l’énergie. Le programme Smart Cities and Urban Policy aborde la mise au point de nouveaux schémas urbains, la préservation et l’amélioration de leur environnement et l’établissement d’un équilibre entre les taux d’urbanisation rapides et la qualité de vie des personnes. Ce programme permet une compréhension approfondie des nouvelles zones métropolitaines et de leur transformation, ainsi que de leurs environnements concurrentiels.

 

“Les besoins d’expertise pour aider aux processus
de décision sont aujourd’hui considérables”

 

Les masters

En parallèle, l’École a développé des programmes de master pour les étudiants qui se destinent à un doctorat. Le master international WAPE (eau, air, pollution et énergie) donne aux étudiants une connaissance approfondie des processus dynamiques, physiques et biochimiques qui régissent l’atmosphère, les océans, la pollution de l’air et le cycle de l’eau aux niveaux local et régional en lien avec la production d’énergie. Les méthodes de modélisation et les prévisions météorologiques ou océanographiques modernes sont abordées dans cette formation. Des techniques d’observation innovantes sont également décrites, étudiées et pratiquées. Le master REST (Renewable Energy Science and Technology) a été conçu pour aider à relever l’un des défis majeurs auxquels le monde est confronté, à savoir l’augmentation du pourcentage d’énergies renouvelables dans le bouquet énergétique mondial. Ce programme a pour objectif de donner aux étudiants une expertise scientifique concrète dans les domaines stratégiques de l’énergie renouvelable, ainsi qu’une compréhension approfondie des problèmes liés aux énergies renouvelables et à leur développement, à court et moyen terme, intégrant défis techniques, technologiques, géopolitiques et environnementaux.

La formation tout au long de la vie

À l’X, la formation aux sciences du climat et de l’énergie ne se limite pas à la formation initiale. La dynamique de transformation et l’élévation des compétences sont au cœur des enjeux des entreprises et des administrations publiques. L’objectif de l’École polytechnique est d’y répondre en capitalisant sur son expertise scientifique. C’est pourquoi l’École polytechnique a créé des programmes diplômants, certifiants ou des programmes courts à destination de dirigeants, de managers, d’ingénieurs et de scientifiques, ainsi que des formations et accompagnements sur mesure pour le compte d’entreprises de toutes tailles et de tous secteurs. Parmi les programmes présentés par l’École polytechnique Executive Education, deux programmes abordant les enjeux du changement climatique et de la transition énergétique sont proposés en version certifiante ou en version modulaire. Il s’agit d’une part du programme Entrepreneurship in Renewable Energy qui vise à développer un double ensemble de compétences chez ses participants en ingénierie et entrepreneuriat. Il s’agit d’autre part du programme « Projets d’action locale pour la transition énergétique » qui vise le personnel des institutions publiques et industrielles souhaitant avoir une vision globale depuis les aspects scientifiques de base aux prises de décision techniques et énergétiques pour développer ou améliorer la qualité de projets locaux courants ou en développement, dans le cadre de la loi de transition énergétique.

Poster un commentaire