Le Marais

Dossier : Arts, Lettres et SciencesMagazine N°627 Septembre 2007Par : Juliette Faure, épouse de Jean Faure (56).Rédacteur : J. R.

Le Marais, Promenade dans le temps, publié chez l’Harmattan en avril 2007, s’inscrit dans la collection Histoire de Paris et de l’Île-de-France, collection qui a pour but de présenter différentes facettes de l’histoire, que ce soit à travers les lieux, les personnages ou les événements qui ont marqué les siècles.

L’histoire du Marais se confond souvent avec l’histoire de la France. En sept parcours, la visite du quartier nous permet de rencontrer les personnages influents qui ont agi sur les événements et contribué à l’évolution du Temps.

En  bordure de la Seine, nous assistons aux premières implantations religieuses, à la création de l’ordre du Temple dans la période si foisonnante du Moyen Âge, à la vie dans les hôtels royaux Saint-Pol et des Tournelles. La construction de l’Arsenal et la naissance des guerres de Religion ont marqué l’époque de la Renaissance.

Au cours du XVIIe siècle, dans les salons des hôtels prestigieux tenus souvent par des femmes, l’éclosion de la littérature et du théâtre classique a accompagné les prémices de quelques découvertes scientifiques. Ces disciplines ont été couronnées par les fondations de l’Académie française, de l’Académie des sciences et de la Comédie française.

Plus tard, l’esprit des Lumières a régné sur l’effervescence qui a précédé la Révolution. La prise de la Bastille, césure entre l’ancien et le nouveau Régime, est largement évoquée avec ses répercussions sur la tumultueuse rue Saint-Antoine et ses abords.

Au cours du XIXe siècle, de nombreux artisans et boutiquiers se sont installés dans les grandes demeures aristocratiques tombées en désuétude. Le Marais est alors devenu un centre économique réputé et sa population s’est fortement accrue. Néanmoins une vie culturelle s’est maintenue grâce au rayonnement de la bibliothèque de l’Arsenal, devenue le creuset des divers mouvements littéraires.

Enfin, le vieux quartier s’est lentement endormi jusqu’à ce que le Plan de sauvegarde et de mise en valeur des années 1960 le réveille pour en faire un espace de culture et de communication, en préservant les richesses du passé. Les nombreuses animations en tout genre font du Marais un lieu dynamique où les visiteurs trouvent de multiples formes de divertissements.

Poster un commentaire