La ville et l’urbanisme

Dossier : Arts, Lettres et SciencesMagazine N°528 Octobre 1997Par : Jean-Paul LACAZE (49)

Chaque étape de la longue histoire des villes se concrétise par des aménagements spatiaux révélateurs du contexte économique, social et culturel de l’époque correspondante : ville close du Moyen Âge, grands décors du XVIIe siècle, urbanisme bourgeois du XIXe siècle, conséquences successives de l’industrialisation triomphante puis de son déclin.

Pris entre les déterminismes économiques et les volontés de puissance, l’urbanisme peine à imposer ses vues de synthèse. Face à la dispersion périurbaine, au désordre agressif des entrées de villes et au renforcement des ségrégations spatiales, il reste beaucoup à faire pour ouvrir la voie à des pratiques plus prospectives et respectueuses de l’environnement.

La décennie 1980 risque de rester celle où l’histoire des villes s’est engagée dans des voies nouvelles : prédominance de la suburbanisation à l’anglo-saxonne, mais aussi invention de pratiques municipales novatrices pour faire évoluer en douceur les quartiers existants.

Poster un commentaire