“ La transformation de la finance passe par une transformation humaine ! ”

Dossier : Vie des EntreprisesMagazine N°736 Juin 2018
Par Laurence YVON

Quels sont les enjeux de transformation de finance et à quel niveau vont être opérés ces changements ?

Au cours des 10 dernières années, la fonction finance est le département qui a connu les plus profondes transformations au sein des entreprises.

Aujourd’hui, la finance est de plus en plus stratégique, alors que le CFO est amené à jouer un rôle central auprès du board et du CEO dans le cadre de la prise de décision. Il gère aussi bien des aspects difficiles comme l’offshorisation, les plans sociaux ou de réduction de coûts que la croissance.

Il supporte également les directions opérationnelles. En parallèle, ils mènent toujours à bien les tâches propres à leur périmètre d’action.

Toutes ces évolutions prennent place dans un contexte où l’explosion des volumes des données fait bouger les business models (internet, cloud) et nécessite une véritable réactivité et agilité.

Plus que jamais, la data est le pilier de cette transformation et aussi ce qui va permettre au CFO d’être un véritable conseiller. Par exemple, dans le cadre d’une croissance externe ou organique, il va identifier les leviers dans leurs métiers traditionnels pour pouvoir générer plus de profitabilité; arrêter d’investir sur une ligne de production peu rentable; choisir les cibles à racheter puis monitorer les rachats…

A quel niveau intervenez-vous ?

Notre solution CCH Tagetik accompagne la fonction finance à travers ces évolutions et transformations notamment à travers l’automatisation des processus afin d’optimiser l’accès et le traitement de la donnée.

“Aujourd’hui, la finance est de plus en plus stratégique, alors que le CFO est amené à jouer un rôle central auprès du board et du CEO dans le cadre de la prise de décision.”

En effet, aujourd’hui, les équipes dédiées à la finance passent beaucoup de temps à faire du data crunching, une activité chronophage, qui ne laisse pas assez de temps pour les tâches à forte valeur ajoutée comme la simulation, l’analyse d’impact ou la prospective.

En effet, nous leur donnons le moyen d’automatiser tous les processus issus de la donnée et de réallouer le temps gagné sur ces tâches qui ont vocation à impacter la prise de décision et la stratégie.

L’enjeu est de pouvoir gagner en agilité, productivité et rentabilité. En parallèle, l’automatisation va permettre de réduire le risque d’erreurs.

Et nous leur permettons de produire tous les reportings de mise à la norme en respect avec les contraintes obligatoires (IFRS15, IFRS16…), ainsi que tous les documents officiels (rapports annuels…).

Ces changements impliquent une dimension humaine forte. Qu’en est-il et comment cela se traduit-il ?

S’il est important d’avoir la bonne technologie et le bon dispositif, il est tout aussi important que les équipes puissent se remettre en cause.

L’implication du management à ce niveau est essentielle. L’enjeu est de leur apprendre à se transformer : la transformation de la finance passe par une transformation humaine!

Enfin, le CFO doit pouvoir s’entourer des bons profils et compétences. Il faut les former, les retenir et les motiver.

Poster un commentaire