La Création de Valeur

Dossier : Arts, Lettres et SciencesMagazine N°566 Juin/Juillet 2001Par : Félix BOGLIOLO (72)Rédacteur : Jacky HEUDE (61), président d’honneur de l’Association des élèves et anciens élèves de l’Institut de haute finance

Dans un prologue assez étendu et toute la première partie, cet ouvrage resitue la Création de Valeur dans notre environnement économique et sociétal actuel. Des investisseurs fournissent des capitaux à une entreprise : ils en attendent légitimement un rendement. Ils souhaitent que l’entreprise soit gérée de telle sorte que sa valeur soit en permanence – et, à défaut, à terme – la plus élevée possible.

L’auteur décline ensuite les différents aspects de la méthode qu’il propose pour y arriver. En effet, la Création de Valeur est un système intégral de gestion de l’entreprise : le pilotage par la valeur.

Ce pilotage s’intéresse à tous les aspects de l’entreprise depuis sa mesure de performance jusqu’à ses systèmes de rémunération, en passant par ses prises de décisions stratégiques et opérationnelles. Il intéresse toutes les fonctions, non seulement la direction générale ou la direction financière, mais aussi toutes les autres directions fonctionnelles et surtout toutes les directions opérationnelles. Néanmoins, force est de constater que cet ouvrage étant principalement destiné à un public de financiers (et aux dirigeants polytechniciens !) il s’étend particulièrement sur les aspects techniques de la méthode.

La Création de Valeur donne une vision souvent radicalement différente et toujours extrêmement féconde des performances de l’entreprise et de ses modes de fonctionnement tant stratégiques qu’opérationnels. L’auteur, chemin faisant, bat en brèche nombre de critiques souvent opposées à cette notion. Pour cela, il n’hésite pas à lancer quelques pointes humoristiques. Il est vrai qu’avec les nouveaux systèmes de rémunération proposés par l’auteur, la Création de Valeur devient un instrument idéal de redistribution des richesses créées au sein de l’entreprise.

À noter que l’auteur assume entièrement sa condition polytechnicienne : il énonce et démontre un théorème ayant trait au fonctionnement des marchés boursiers. En toute immodestie, il l’appelle “ Théorème de Bogliolo”…

Félix BOGLIOLO (72) est P-DG d’EVAFINE, société de conseil français.
Préface de Patrick Dumouchel, président de la DFCG (Association nationale des directeurs financiers et de contrôle de gestion)

Poster un commentaire