Et l’avenir des pilotes ?

Dossier : Trafic aérienMagazine N°535 Mai 1998
Par Jean-Claude BÜCK (50)

Ils ne font plus beaucoup parler d'eux sauf quand ils font grève ou quand un accident se produit1 car, si tout accident a pour cause une erreur humaine, ou plutôt une convergence d'erreurs humaines comme l'a montré l'accident du Mont Sainte-Odile en 1994, aux yeux du public et de la presse, l'erreur humaine c'est d'abord…

La lecture des articles est réservée aux abonnés.
Se connecter S’enregistrer