Entreprenez !

Dossier : Arts, Lettres et SciencesMagazine N°682 Février 2013Par : Philippe HAYAT (85)Rédacteur : Serge RAFFET (50)Editeur : Éditions de l’Archipel – 2012 - 34, rue des Bourdonnais, 75001 Paris.

Philippe, fils de Roger Hayat (50), vient de publier Entreprenez! À l’indignation, préférez l’action, qu’il me dédicace «Pour Serge Raffet, dont les aventures d’entrepreneur ont bercé mon enfance. Merci pour cette énergie contagieuse ».

Couverture du livre de Philippe HAYAT (85) : ENTREPRENEZ !Je suis comblé, j’ai fait un émule. Après une vie errante : Brésil, Afrique et Amérique du Nord, je suis frappé par la peur du risque de nos concitoyens – tout est de la faute des autres – ; et le succès phénoménal de l’opuscule d’un vieux fonctionnaire grincheux qui veut que tout le monde s’indigne me décourage.

La France est un pays riche, attirant. Pourquoi les Français accusent-ils ceux qui ont entrepris, réussi et développent leurs affaires en faisant prospérer la France? Les médias répètent à satiété qu’on est en crise : du coup, les gens économisent au lieu de vivre et de dépenser, l’économie rétrécit et c’est ce wishful thinking à l’envers qui crée la crise.

L’ouvrage de Philippe Hayat, qui a luimême réussi de façon exceptionnelle, et il est encore très jeune, balaie ces habitudes frileuses et encourage l’initiative.

Il est temps que la France se réveille.

J’espère que cet ouvrage suscitera des vocations et soufflera un vent frais dans le monde du travail. Les journalistes devraient le lire attentivement pour en tirer des conclusions plus positives que celles dont ils abrutissent leurs lecteurs. Pour que les gens sortent enfin de leur torpeur et découvrent le réenchantement qu’apporte le travail au lieu de se plaindre en attendant un chèque médiocre en fin de mois.

Au lieu de s’en prendre aux autres, il faut retrousser ses manches et s’y mettre. Un pays, un village ou une famille, pour vivre sans dettes, doivent produire autant qu’ils consomment. Pour croître, il faut produire plus, donc travailler plus : élémentaire!

«L’entrepreneur est celui qui s’efforce de réaliser ce que les autres déclarent impossible.»

Essayez, c’est grisant. Philippe Hayat va-t-il réveiller la France?

Commentaire

Ajouter un commentaire

S.Posticrépondre
12 février 2013 à 8 h 17 min

pourquoi est-il besoin de rabaisser quelqu’un…
Pour en valoriser un autre? Sans mettre en doute la qualité du livre de Hayat, l’allusion à peine voilée à Hessel est tout à fait gratuite et pas à votre honneur. Parce que le « vieux fonctionnaire grincheux » a été un Résistant hors de pair, et qu’il a combattu pour les droits de l’Homme une bonne partie de sa vie, en France et à l’étranger (vous n’avez pas le monopole de l’expatriation), je pense qu’il sait aussi ce que signifie prendre des risques et les assumer, et s’investir pour un projet. Alors pourquoi, au moment de défendre celui qui « balaie les habitudes frileuses », vous sentez-vous obligé d’en rabaisser un autre?

Et est-il nécessaire de rappeler que ledit opuscule a été suivi de près par le petit frère, « Engagez-vous »?

Répondre