Don de chaleur propose d'économiser de l’énergie pour financer des actions de solidarité. © Matthieu Sattler

Don de Chaleur : l’énergie comme bien commun et objet de solidarité

Dossier : Environnement & sociétéMagazine N°779 Novembre 2022
Par Matthieu SATTLER (X16)
Par Laurent FOURNIÉ (X99)

Face à l’actuelle double problématique sociale et géopolitique de l’énergie, Matthieu Sattler (X16) et Laurent Fournié (X99) ont lancé Don de Chaleur, un concept original qui incite à économiser de l’énergie pour financer des actions de solidarité. Cette entreprise à mission conjugue respect de l’environnement, impact économique et action solidaire.

 

Qu’est-ce que Don de Chaleur ?

Matthieu Sattler et Laurent Fournié : Don de Chaleur, c’est une entreprise à mission qui veut embarquer un million de Français dès cet hiver pour participer à un défi original : soutenir des projets solidaires sans rien débourser, simplement en économisant de l’électricité. Vous connaissez les courses solidaires : vous courez, et chaque pas que vous faites permet de récolter des dons pour une association de votre choix. Le Don de Chaleur, c’est la même chose mais, au lieu de courir, il suffit de relever une série de défis pour économiser l’énergie. Plus les participants font d’économies, plus il y a d’actions solidaires financées. Concrètement, qui finance la cagnotte ? Nos sponsors, fournisseurs d’énergie et entreprises souhaitant encourager leurs salariés à baisser leur consommation d’énergie. Pour les participants, c’est totalement gratuit. Ils doivent simplement remporter des défis d’économie d’électricité.

Pourquoi organiser un défi solidaire cet hiver ?

MS & LF : Tout en économisant sur leur facture, les participants peuvent soutenir simultanément des actions de lutte contre la précarité énergétique ou encore de l’aide énergétique d’urgence au profit de l’Ukraine, portées par des associations telles qu’Emmaüs Solidarité, Électriciens sans frontières ou de petits acteurs locaux.

Cela nous semble essentiel d’associer aux efforts de sobriété cette dimension solidaire. Face à la crise, les précaires énergétiques sont les plus exposés : ils vivent dans des passoires thermiques à cause desquelles leur facture de chauffage explose, alors qu’ils ont déjà du mal à joindre les deux bouts en fin de mois. Cette crise énergétique nous rappelle que l’énergie est un bien commun : tout le monde en a besoin et il faut apprendre à la partager équitablement, tout particulièrement quand elle vient à manquer comme cet hiver.

« Venez comme vous êtes, chaque kWh a de l’impact »

MS & LF : Pour participer, il suffit de s’inscrire en ligne pour relier son compteur connecté Linky à l’application. En tenant compte de votre consommation de l’année passée et des conditions météorologiques, nous estimons une consommation de référence pour le mois en cours et nous la comparons chaque jour à votre consommation réelle. Nous calculons ainsi vos économies d’énergie au quotidien.

 

“On peut facilement atteindre 10 % d’économie en accomplissant quelques missions simples et conviviales.”

 

Comme chaque kilowattheure compte, même les petits gestes ont de l’impact ! On peut facilement atteindre 10 % d’économie en accomplissant quelques missions simples et conviviales. Les défis proposés s’adaptent à tous les niveaux : cela va du bon réglage du chauffe-eau (simple et efficace !) à des défis vestimentaires pour les plus aguerris, pour réduire la température de chauffage.

Et vous proposez aux entreprises de monter des équipes ?

MS & LF : De plus en plus de salariés attendent une mobilisation de la part de leur employeur vis-à-vis des enjeux environnementaux. De la même façon, les clients recherchent des marques toujours plus engagées. Nous proposons ainsi aux entreprises de monter des équipes avec leurs collaborateurs ou clients, afin de leur offrir un moyen concret de s’engager au profit de la planète et de la société.

Les entreprises choisissent un projet associatif, et ce dernier est financé lorsque l’objectif collectif d’économie d’énergie est atteint par leurs collaborateurs. C’est un bon moyen de renforcer la cohésion d’équipe et de s’engager de façon conviviale. C’est également une des mesures que l’entreprise peut mettre en avant dans son plan de sobriété : des statistiques sont produites sur les économies d’énergie réalisées et les dons générés.

Laurent (à gauche) et Matthieu (à droite), fondateurs de Don de Chaleur. © Thomas Poitau
Laurent (à gauche) et Matthieu (à droite), fondateurs de Don de Chaleur. © Thomas Poitau

Vous êtes tous les deux polytechniciens (à quelques années d’écart). La communauté vous a-t-elle aidés à monter le projet ?

MS & LF : Le réseau de Polytechnique nous a aidés au moment de nous lancer, c’est certain ! Dès que nous avons démarré, nous nous sommes entourés d’un conseil scientifique de façon à être conseillés et à asseoir la crédibilité du projet… C’était loin d’être un critère, mais il se trouve que trois des cinq membres du conseil scientifique sont polytechniciens. Nous avons aussi bénéficié d’un fort soutien de la part d’anciens séduits par le projet au moment de trouver des fonds d’amorçage. On vous rassure, dans notre équipe en revanche, il n’y a que nous deux !

Comment vous est venue l’idée ?

MS : En mars dernier lorsque la crise énergétique est survenue à la suite de l’invasion de l’Ukraine, Laurent et moi avions chacun ses idées fixes. Moi, je parlais à tout le monde de réduire autant que possible sa consommation d’énergie pour arrêter de financer l’armée russe. Et je voyais que beaucoup de gens étaient prêts à changer un peu leurs habitudes dès lors qu’ils en comprenaient l’impact concret.

Laurent, lui, était très préoccupé par la crise sociale qu’il voyait arriver cet hiver face aux risques de pénurie et de black-out. Il était convaincu que les appels à moins consommer ne seraient acceptables que si l’effort était collectif et équitable socialement.

L’Europe allait être bouleversée par une crise énergétique. Il fallait que ce soit l’étincelle pour que la sobriété devienne une démarche collective, organisée et équitable. Et c’est à force d’en parler qu’est né le Don de Chaleur, ou l’idée de financer un projet associatif depuis son radiateur, sans verser un euro. Un geste concret, à la portée de tous, qui conjugue respect de l’environnement, impact économique et action solidaire.

 


Pour rejoindre l’aventure, inscrivez-vous sur https://www.dondechaleur.fr/

Poster un commentaire