Contre l’écologisme – Pour une croissance au service de l’environnement

Dossier : Arts, lettres et sciencesMagazine N°748 Octobre 2019Par :

Bruno Durieux (64)

Rédacteur : Daniel Reydellet (64)Editeur : Éditions de Fallois, 22, rue La Boétie, 75008 Paris. Tél : 01 42 66 91 95.

Michel Rocard, ancien Premier ministre, a déclaré naguère, lors d’une conférence devant deux promotions de polytechniciens en GU, « le capitalisme nous a sauvés de la misère ». Bruno Durieux, ancien ministre, pourrait paraphraser ainsi cette forte déclaration : « Le capitalisme, débarrassé de ses externalités négatives, va sauver la planète et l’humanité. » Cette prise de position vient en conclusion d’un livre dont le titre Contre l’écologisme pourrait laisser penser qu’on se trouve en présence d’un tract à sens unique, sans véritable analyse. En réalité, nous sommes en présence d’un ouvrage fort bien écrit et documenté, qui commence par dénoncer ce que l’auteur appelle « l’écologisme », forme politisée, quasi religieuse et radicalisée de l’écologie, qui prône la décroissance, la « frugalité heureuse »… et condamne définitivement les sciences, le progrès technique, le capitalisme, le libéralisme…, en invoquant constamment des catastrophes à venir, bien que, par le passé, aucune de ces prédictions ne se soit jamais réalisée.

En contraste par rapport à cette doctrine, présentée comme mortifère, l’auteur se déclare résolument optimiste pour l’avenir, dans la mesure où la croissance, qui ne peut réellement se développer que dans un système capitaliste marchand, apporte non seulement le bien-être pour l’ensemble de l’humanité, mais aussi des solutions efficaces pour les vraies questions qui se posent en matière d’écologie… Se plaçant délibérément à contre-courant des idées à la mode, cet ouvrage constitue une source de réflexions précieuses pour qui souhaite fonder ses convictions sur une base rationnelle.

Poster un commentaire