Imprimante 3D

Biotech Dental : les nouvelles technologies au service de l’art dentaire

Dossier : Dossier FFEMagazine N°726 Juin/Juillet 2017
Par Philippe VÉRAN

Biotech Dental est un établissement à taille intermédiaire depuis maintenant trente ans. Très actif dans le monde dentaire, il est spécialisé dans trois produits phares : l’implant (la vis en métal), le pilier prothétique (support fixé sur l’implant) et l’aligneur orthodontique transparent.

UN GROUPE TOTALEMENT AUTONOME

Complètement autonome, Biotech Dental assoit sa réputation sur son innovation et sur son centre de recherche et développement. « La technologie médicale a toujours été dans notre ADN », assure Philippe Véran.

« Nous sommes ainsi une des rares sociétés dans le monde à proposer un process capable de scanner les empreintes dentaires, d’usiner et de “désigner” la prothèse, le tout avec une précision élevée et une rapidité inégalée. Un jour même, nous envisageons de lancer un dossier médical numérique personnalisé. »

Grâce à ses nouvelles technologies, Biotech Dental réduit les coûts de fabrication et d’utilisation. Il fabrique des produits répondant à la démocratisation des soins et non réservés à une seule catégorie de population.

« Il est important pour nous de produire des process de qualité qui soient accessibles », assure Philippe Véran.

Mais Biotech Dental ne serait rien sans l’appui du savoir-faire innovant du groupe Upperside Capital Partners auquel il est rattaché et notamment d’une de ses filiales, Poly-Shape. « Notre holding propriétaire joue la carte de la technologie et de l’innovation depuis maintenant quelques années. »

DE L’IMPRESSION EN 3D AU NUMÉRIQUE

Preuve en est, Phillipe Véran et Bruno Thévenet ont eu l’opportunité de passer à l’impression en 3D sous l’impulsion d’un post-doctorant de l’école des Mines de Paris : Stéphane Abed. La nouvelle technologie est soutenue en 2004 par deux grands groupes : Airbus et Schlumberger.

Mais seul Upperside Capital Partners y croit sérieusement et crée Poly-Shape en 2007, devenu aujourd’hui le leader et le spécialiste mondial de la fabrication additive (procédés de fabrication par ajout de matière, la plupart du temps assistés par ordinateur).

« La filiale est la seule aujourd’hui capable de s’adresser aux marchés de l’aéronautique, du médical, de l’automobile et de la gestion de l’énergie. Elle dispose du plus grand parc d’imprimantes en 3D de l’hexagone sur huit sites de production. »

Forte de son succès, Poly-Shape s’est associée il y a un an avec Lisi Group dans une filiale commune pour fabriquer des pièces de moteur d’Airbus, de Safran, de Thales ou de Boeing. De quoi consolider le chiffre d’affaires du groupe Upperside Capital Partners.

« Nous avons clôturé l’année 2016 avec plus de 64 millions d’euros consolidés et nous espérons cette année atteindre les 97 millions d’euros. Notre objectif est de doubler dans deux ans notre chiffre d’affaires pour atteindre 120 millions d’euros ».

Ce dynamisme n’a d’ailleurs pas échappé à la banque publique d’investissement BPI France qui lui a proposé d’intégrer son accélérateur d’ETI France.

Poster un commentaire