Anyware Video : La télé et la radio de demain

Dossier : Dossier FFEMagazine N°707 Septembre 2015
Par Xavier PICAT

Journalistes, animateurs de télévision et de radio sont dans la lumière. Mais trop souvent, on oublie ceux qui, derrière, permettent la diffusion des émissions, des reportages et des grandes messes politiques. On néglige le travail de l’ombre. On pointe parfois du doigt les techniciens de Cognacq-Jay (berceau de la télévision française, dénommée désormais Arkena).

Depuis la création de notre société, nous privilégions le R&D environ 30% de notre investissement est consacré au développementde nos fonctions logitielles

Pourtant sans eux, pas de télé, ni de radio. Sans eux, les stars du petit écran et des grandes ondes n’existeraient pas. Pour faciliter leur tâche quotidienne, Anyware Video conçoit depuis plus de 16 ans, des logiciels de diffusion.

« En 2002, nous avons créé notre premier outil qui permettait d’afficher les scores de football à l’écran, » se souvient Xavier Picat. Depuis, l’entreprise marseillaise n’a eu de cesse de fabriquer le nec plus ultra pour les chaînes et les radios françaises, africaines et du monde entier.

« Nos solutions sont utilisées par des majors mondiaux de la France (TF1, etc.) à l’Australie (ABC),» confie Xavier PICAT.

LA “ SPEAKERINE ” NUMÉRIQUE

Pour ses clients, Anyware Video propose la numérisation de cassettes, la diffusion de vidéos, le sous-titrage, la transcription d’informations pour les sourds et malentendants… en portant une grande attention à l’ergonomie proposée.

« Nous adaptons nos produits aux besoins spécifiques de nos clients, » confie Xavier Picat. Et les exemples sont nombreux. Anyware Video a imaginé la diffusion de Tweets en direct pour LCP ou encore l’automatisation de l’annonce des programmes, les décomptes, et leurs rediffusions pour Canal+.

« Bref, nous avons inventé les “ speakerines ” numériques ! ».

MIEUX QUE DAILYMOTION

Anyware Video travaille principalement pour les chaînes de télévision et de radios. Elle propose également ses services aux diffuseurs. « Le plus connu du grand public est sans doute TDF, » ajoute Xavier Picat. Mais nous entretenons une collaboration suivie avec des groupes tels qu’AB et des opérateurs à l’international. ».

ANYWARE VIDEO EN CHIFFRES

  • 12 salariés
  • 1 million d’euros de chiffre d’affaires
  • 5 logiciels principaux d’acquisition de diffusion et d’habillage dynamique pour les télés, radios et diffuseurs.

Depuis quelques années, Anyware Video est même sortie du monde télévisuel pour entrer dans la sphère numérique. Elle a développé le « must du must » dans la diffusion de programmes télé sur le Net, devenant le « Dailymotion premium des chaînes du câble et généralistes ».

« Nous avons ainsi contribué à enregistrer automatiquement sur un format web les émissions diffusées par France Télévisions. ».

Mais comment expliquer ce succès ? « Depuis la création de la société, nous privilégions la R&D. Environ 30 % de notre investissement est aujourd’hui consacré au développement de nos fonctions logicielles, » répond Xavier Picat. Résultat, l’entreprise multiplie les innovations, fidèle à sa baseline – Think further.

Elle vient de lancer la météo automatisée. « Avec cette solution, les chaînes ont une entière liberté sur le contenu graphique de leur météo. La carte comme les animations sont personnalisables et permettent de présenter la météo comme elles l’entendent. ».

Pour l’heure, Anyware Video travaille principalement sur l’interactivité entre les émissions diffusées sur ordinateurs et les internautes.

« Nous voulons déclencher directement des évènements, des publicités. A titre d’exemple, les spectateurs pourront bientôt enregistrer leur vidéo, l’envoyer via leur portable et ainsi interagir en direct. C’est ce que nous avons démontré lors du salon Cabsat de Dubaï, en mars dernier. ».

Mise en exploitation au sein de TF1 et de ses filiales.

Equipement Anyware Video pour le Groupe AB
6 des 20 systèmes Anyware Video du nodal du Groupe AB.

L’ERGONOMIE : LA VALEUR AJOUTÉE D’ANYWARE VIDEO

Les avancées technologiques sont complétées par l’ergonomie aboutie des produits « C’est une des valeurs fortes de la marque. L’outil doit s’adapter à l’homme et non l’inverse. Il doit être simple à utiliser et cohérent. ». Nécessairement, une telle démarche plait à la clientèle.

« Le groupe AB est notre partenaire depuis maintenant dix ans et TF1 depuis huit ans. Ils bénéficient de notre écoute, notre souplesse et de nos innovations. ». Ils apprécient surtout l’accompagnement sur mesure.

« Nous avons fait le choix de ne rien externaliser et de ne rien sous-traiter. Au contraire des call centers, nous proposons un support technique de haute qualité. Nous nous assurons de ne rien laisser de côté en privilégiant des temps de réactions rapides et des systèmes d’astreinte. ».

Installée à Marseille, Anyware Video est désormais à l’étroit en France. Récemment, elle a ouvert un bureau au Japon et un bureau de représentation commerciale à Dubaï. « Nous avons la volonté d’être partout dans le monde, notamment en Europe, en Afrique francophone, en Australie et aux Etats-Unis, » ajoute Xavier Picat.

L’entreprise tire le meilleur de ces expériences internationales pour le bénéfice de ses clients. « Nous essayons toujours d’être en avance sur les nouvelles technologies et de rechercher le confort d’utilisation optimum pour les chaînes, les radios et les diffuseurs. Bref d’apporter la qualité premium pour nos clients, petits et grands. ».

ANYWARE VIDEO EN BREF

Titulaire d’un DEA microélectronique de l’Université Pierre et Marie Curie (Paris VI), Xavier Picat a créé, à Paris, en 1998, la société Anyware Video, spécialisée dans la création de logiciels de télévision et radios.
« Notre concept visait à appliquer la méthodologie zéro défaut des laboratoires de recherche au domaine des médias » explique-t-il. Quatre ans plus tard, l’entreprise imagine une solution (ClipShuttle®) destinée à transférer le contenu des cassettes sur des serveurs de leurs clients.
Deux ans plus tard, elle lance sur le marché un logiciel facilitant le respect des contraintes légales (temps de paroles, durée de pages de pub…) qu’elle déploie en Afrique et au Moyen Orient. En 2007, la société propose son premier logiciel de diffusion d’habillage dynamique (générateur de caractères amélioré) puis, en 2008, elle installe les premières solutions de diffusion pour les chaînes d’Orange et la TV nationale algérienne.
En 2011, Anyware Video installe pour les chaînes thématiques du groupe Canal+ le doublage audio, le sous-titrage, l’habillage graphique… Un an plus tard, elle entre dans la cour des grands en passant un contrat avec France Télévisions pour ses 9 sites Outre-mer et participe aux plus grands salons internationaux.
En 2013, elle signe avec TF1 et rénove la régie finale du groupe AB. En parallèle, elle développe une offre unique d’automation (logiciel qui contrôle et sécurise la diffusion des programmes), en client léger, doté d’une interface web qui révolutionne le marché.

 

Poster un commentaire