Jean NETTER (65)

Jean NETTER (65)

Du même auteur

Jean NETTER (65)

ENSAE, Faculté de Sciences Économiques

 
Jean Netter a démarré sa carrière comme chercheur en économie des transports, d'abord au sein de l'Institut de Recherche des Transports puis dans des filiales de la Caisse des Dépots et Consignations ou il a participé à la création puis à la gestion des premières sociétés d'économie mixte d'exploitation de réseaux de transport collectif (Transdev ).

Il a ensuite rejoint Renault Véhicules Industriels pour développer le volet financier de la politique commerciale avant de prendre des responsabiltés à la direction de la planification.

En 1982 il rejoint le ministère de l'Industrie ce qui l'amène au contact des industriels de la mécanique et de l'électrotechnique: il est fortement sollicité sur des dossiers de restructuration ( Creusot-Loire) et sur des programmes de développement de produits ou filières (en liaison avec l'ANVAR, Finovelec et EDF).

En 1986 il est nommé à la direction de la stratégie du groupe Schneider et participe au "turn round" du groupe qui se lance alors dans la construction d'un des leaders de la construction électrique. Il occupe différentes positions dans ce groupe, chez Jeumont Schneider, Telemecanique puis à la tête de différentes Busines Units avant de fonder en 2000 Schneider Electric Ventures (aujourd'hui Aster Capital), un outil corporate de capital risque.

Depuis 2006, après avoir quitté Schneider Electric, Jean Netter est toujours actif dans le venture capital, en particulier au travers de Coalescence mais également comme président du comité de surveillance d'un fonds d'amorçage (R2V) œuvrant sur Auvergne- Rhône Alpes et PACA.

Jean Netter est bénévole à la Fondation de l’École polytechnique.

 

 

 

 

 

 

 

Actualités