Magazine N°540 Décembre 1998 - Expressions
  • Dernier magazine (727)
  • Magazine de l'article (540)

Un projet de formation : la restauration du yacht Diadem

Le carré du DIADEM

 

Le DIADEM sous voile

La restauration d'un yacht ancien permettra d'offrir à des jeunes en formation professionnelle des stages qualifiants. Les entreprises associées au projet pourront utiliser ce yacht comme un espace personnel de réception, disponible où elles veulent dans le monde.

L'opération Diadem sera présente au Salon nautique de Paris, porte de Versailles, du 5 au 14 décembre, Hall 1, stand H 54 (Chantier du Guip).

Le support du projet : un navire exceptionnel

Exemplaire unique, Diadem est construit en 1907, sur plans du célèbre architecte Fred Shepherd pour le millionnaire F. B. Wigfull.

Il accumule un passé prestigieux. Entre les deux guerres, Diadem s'illustre aux mains de Ralph Hawkes dans les régates du Royal Ocean Racing Club. Camper et Nicholson, architectes des Shamrock de Sir Thomas Lipton, le rachètent en 1937. Puis, le comte de Jersey prend la barre.

Après-guerre, le yacht accomplira plusieurs voyages autour du monde : c'est à ce moment que son destin croise celui d'Ann Davison. La première femme à traverser l'Atlantique en solitaire écrira dans ses mémoires : "Le carré apparut à mes yeux éberlués ni plus ni moins comme un salon complet, avec tous ses accessoires, y compris le piano."

Diadem est un yacht de la Belle Époque : pont libre, étrave franche, élancement de poupe interminable, comme un été qui n'en finit plus. Construction exceptionnellement robuste du chantier White Brothers, cette œuvre d'art a traversé le siècle.

La nécessité d'accroître la qualification du travail appréhendée à travers un cas simple de concurrence internationale

Le marché de la restauration des yachts anciens est, aujourd'hui, largement dominé par la Grande-Bretagne. Jusqu'à présent, la France a développé son savoir-faire essentiellement dans la restauration des bateaux de travail (pêche, fret...). Ces unités, pour lesquelles la robustesse reste le principal critère de construction, n'ont pas permis aux jeunes qui, dans le cadre de stages, ont participé à leur restauration, d'acquérir le savoir-faire attaché aux yachts. En effet, ceux-ci doivent associer vitesse (échantillonnages plus légers donc structures plus complexes), élégance et confort (variété des matériaux et des techniques employés, finitions).

En mettant la restauration de Diadem au service de la formation de ces jeunes, qui viendront y effectuer leurs stages, nous leur donnons la possibilité de venir concurrencer les meilleurs chantiers étrangers, grâce à l'acquisition d'un savoir-faire plus "pointu".

Un cadre professionnel et technique exigeant

Ces stagiaires pratiqueront leur art encadrés par les professionnels expérimentés du chantier du Guip (Brest), qui ont déjà mené plusieurs restaurations de navires classés par les Monuments historiques.

La restauration présente cet intérêt particulier : intégrer des équipements modernes en respectant scrupuleusement l'aspect et les fonctionnalités de l'ancien. Autrement dit, la motorisation, l'électricité, l'électronique de navigation et de communication, l'application des règlements modernes de sécurité conduisent à la recherche de solutions nouvelles dans un cadre strictement respecté.

Apprendre à travailler ensemble

La restauration de Diadem fait appel à de nombreux corps de métier. L'architecture navale, à partir des plans originaux retrouvés au Greenwich Museum, sera réalisée par des élèves de l'ENSIETA (École nationale supérieure des ingénieurs des études et techniques d'armement). La charpente navale pourra être proposée aux lycées professionnels et centres de formation de Douarnenez, Plouhinec, Auray. L'installation des équipements sera confiée au lycée professionnel d'Étel.

Nous avons reçu un accord de la direction de l'École polytechnique pour la participation des élèves au projet que ce soit dans le cadre de la formation humaine ou scientifique. D'autres écoles nous rejoindront.

Une motivation forte

Il est clair que ressusciter un voilier exceptionnel pour le plonger à nouveau dans l'aventure maritime soulève l'enthousiasme des jeunes.

Entrer dans le troisième millénaire grâce à un navire baptisé au début de ce siècle c'est aussi enraciner notre futur, montrer que l'avenir se construit sur le meilleur du passé.

Une vocation pédagogique durable

Une fois restauré, Diadem continuera à servir la cause de la formation. Lors de campagnes maritimes organisées pour eux, les jeunes y trouveront une école technique (maintenance du navire), maritime (les savoirs du marin), morale (l'équipage face à la mer, ou l'apprentissage de la solidarité et du courage).

Des soutiens nombreux

Nous avons reçu le soutien de Gérard d'Aboville, de l'Institut français de la Mer, du Yacht Club de France, du quotidien Ouest-France (partenariat).

Aux entreprises qui voudraient nous rejoindre, nous proposons d'utiliser le yacht Diadem comme un espace personnel de réception, disponible où elles veulent dans le monde (salons professionnels internationaux, tour du monde des partenaires commerciaux de l'entreprise, présence au cœur des célébrations mondiales de l'an 2000...).

Diadem est un espace :

  • Personnalisable - Uniforme de l'équipage, décor intérieur, pavillons, cadeaux et accessoires aux couleurs de l'entreprise et du yacht.
  • Convivial - Le yacht est source de dépaysement, et de rapprochement avec les interlocuteurs : ensemble, ils abordent un autre univers.
  • Discret - C'est un espace privé, sans oreilles, ni objectifs photographiques indésirables.
  • Prestigieux - Le yachting est un loisir haut de gamme, diffusé dans les milieux d'affaires du monde entier. À titre d'exemple, les plus grandes sociétés seront présentes à la Coupe de l'America, qui accueillera, en l'an 2000, en Nouvelle-Zélande, toutes les grandes nations (Chine, Japon, Russie, Australie, Grande-Bretagne, France, Espagne, Italie, États-Unis).

 
Les plans du DIADEM

Commentaires

Ce bateau alors devenus amené en gréément sloop allant être remis en état par l'architecte naval Guy Ribadeau Dumas est une reussite de le sauver de son etat pour le remettre a neuf d'origine avec un intérieur et une magnifique élégance d'époque, pour rejoindre une flotte de voiliers classiques de grandes qualités je suis interessé par de telles histoires
Yannick Manier

Ajouter un commentaire

Publication des commentaires

La publication des commentaires est modérée, principalement pour éviter des offres commerciales inadaptées.
Cela est exécuté une ou deux fois par jour.

Depuis un certain temps,les fiches des auteurs (cliquer sur la photo)comportent un lien sur leur fiche LinkedIn. Cela permet de contacter les auteurs sans que nous ayons à publier leur adresse. Dans le cas de cette utilisation veuillez bien préciser les références de l'article commenté.

Actualités