Centre aquatique de Londres

Une filière de recyclage opérationnelle unique au monde

Dossier : Dossier FFEMagazine N°697
Par Marc BEAUFILS

Pouvez-vous brièvement nous présenter la filière Texyloop ?

Dès 1998, Serge Ferrari a posé les bases d’une technologie de recyclage aujourd’hui opérationnelle. Cette technologie baptisée Texyloop est unique au monde. Elle donne une seconde vie aux matériaux composites PET/PVC et offre une réponse concrète et pertinente aux attentes des grands donneurs d’ordre.

Comment est organisée cette filière ?

Texyloop dispose d’un réseau de collecte, d’une unité de tri, d’une unité industrielle et de plusieurs filières de réemploi.

Sur quel exemple de projet Texyloop intervient-il ?

Je citerai l’exemple du Centre Aquatique de Londres, structure majestueuse conçue par Zaha Hadid à l’occasion des Jeux Olympiques de Londres en 2012.

Le toit spectaculaire, conçu sous la forme d’une large vague de 160 m de long par 80 m de large, couvre le bâtiment central.

Il se prolongeait vers l’extérieur, comme les ailes d’une raie manta, par deux structures temporaires réalisées avec 25 000 m2 de membranes composites Serge Ferrari qui ont été démontées et recyclées en conformité avec le contrat initial.

Sur la base des Analyses de Cycles de Vie réalisées par EVEA, le recyclage du toit et des murs via Texyloop a permis de réduire de 50 % les impacts environnementaux, en produisant 23 tonnes de matières premières de 2e génération.

Serge Ferrari équipe actuellement le centre de traitement des eaux de Santiago au Chili. En quoi consiste ce projet ? Comment Serge Ferrari y répond-il ?

La société Aguas Andinas a choisi la membrane Serge Ferrari pour remplacer la couverture des 2 dômes de 1200 m2 chacun surplombant ses puits de traitement des eaux usées de la ville.

Les membranes composites Serge Ferrari répondent en effet aux objectifs clés de ces installations : isoler les équipements des eaux pluviales, maîtriser les mauvaises odeurs et sécuriser les bassins ouverts.

Texyloop joue-t-elle également un rôle dans ce projet ?

Effectivement ! Les membranes Serge Ferrari sont 100 % recyclables et recyclées grâce à Texyloop. L’Analyse du Cycle de Vie démontre que l’utilisation de cette membrane réduit significativement l’impact sur l’environnement et s’inscrit pleinement dans la cohérence du projet et de la philosophie de l’entreprise.


Centre aquatique de Londres

EN BREF

Date de création : 1973 ; Nombre de salariés : 585 ; 70 % de sa production est issue de son usine en Rhône-Alpes (France). 2 unités en Suisse ; 1 site de régénération de matières issues du recyclage en Italie ; 75 % de ses 140 millions de chiffre d’affaires réalisés hors France en 2013 ;
Présent dans 80 pays, avec notamment 4 filiales (USA, Japon, Hong Kong, Brésil), 5 bureaux (Espagne, Turquie, Chine, Singapour, Dubaï) et plus de 100 distributeurs ;
Depuis le 25 juin 2014, Serge Ferrari est coté en bourse (Euronext).

 

Poster un commentaire