Pressmium, un spotify des medias

Créer un Spotify des médias !

Dossier : TrajectoiresMagazine N°757 Septembre 2020
Par Hervé KABLA (84)
Par Walid GHANEM (2013)

En janvier 2019 Walid Ghanem (2013), Ezéchiel Kahn (2013) et Aloïs Bazin de Jessey (Edhec) ont créé Pressmium, une plate-forme d’information qui propose au lecteur un accès illimité à l’intégralité du contenu de médias partenaires via un abonnement. L’idée est que les lecteurs souhaitent avoir accès à des sources variées d’information et consultent l’actualité de manière transversale.

 

Quelle est l’activité de Pressmium ?

Pressmium est une plate-forme d’information qui propose au lecteur un accès illimité à l’intégralité du contenu de nos médias partenaires via un abonnement. L’originalité de notre offre repose sur deux axes d’innovation : une ergonomie de lecture qui offre une expérience fluide, dynamique et interactive de consultation, et une offre de services fondés sur des algorithmes d’IA (recommandation de lecture, classification de l’information, personnalisation des flux, veille automatisée, et bien d’autres). Aujourd’hui, nos lecteurs ont accès à une liste de quarante médias partenaires, français et étrangers, qui croît chaque semaine avec l’arrivée de nouveaux éditeurs. Nous sommes disponibles sur Apple Store et Google Play, et nous avons également une version Web.

Les fondateurs de Pressmium
Walid Ghanem (2013), Ezéchiel Kahn (2013) et Aloïs Bazin de Jessey (Edhec), fondateurs de Pressmium, une plate-forme d’information qui propose au lecteur un accès illimité à l’intégralité du contenu de médias partenaires via un abonnement.

Quel est le parcours des fondateurs ?

Nous sommes trois cofondateurs. Aloïs Bazin de Jessey est diplômé de l’Edhec. Ezéchiel Kahn et moi-même sommes X2013. Avec Aloïs, nous avions déjà mené une aventure entrepreneuriale en parallèle à nos études avec la création d’une agence digitale, Direct Lemon. L’agence est toujours active et la direction a été reprise par notre troisième associé. À la suite de cette expérience, Aloïs a fait un passage en audit financier chez PwC, puis en investissement au sein du groupe Bel. Ezéchiel s’est spécialisé dans les mathématiques appliquées et s’est immergé dans l’innovation en travaillant à la stratégie de Cap Digital. Pour ma part, j’ai fait ma quatrième année à HEC Entrepreneurs et j’ai suivi une formation en probabilités et data science. L’aventure Pressmium a officiellement débuté en janvier 2019, date à laquelle mes associés et moi-même terminions nos études.

Comment vous est venue l’idée ?

Pressmium est né d’une frustration commune à nous trois. En effet, force est de constater qu’aujourd’hui les principaux acteurs de l’information (médias, kiosques digitaux et réseaux sociaux) ne répondent plus à notre usage de consommation. Les médias n’offrent chacun un accès qu’à une face de l’information, moyennant un abonnement souvent onéreux (plusieurs dizaines d’euros par mois). Les kiosques numériques souffrent d’une digitalisation à l’ancienne et enferment le lecteur dans une consultation linéaire (par titre) sans analyse ni mise en relief de l’information. Et les réseaux sociaux polluent le lecteur avec de la publicité invasive et un contenu de pauvre qualité, voire fake. C’est pourquoi nous avons imaginé Pressmium : une plate-forme dédiée à l’information de qualité issue de sources fiables et munie d’un socle technologique au service du lecteur.

Qui sont les concurrents ?

Plusieurs initiatives plus ou moins similaires ont émergé avant Pressmium. En Europe, la plus connue est Blendle qui d’abord s’est lancé aux Pays-Bas puis s’est développé en Allemagne et aux États-Unis. Cependant Blendle utilise peu de leviers technologiques et a misé à tort sur un business modèle de vente à l’article dans un contexte où le lecteur préfère un abonnement illimité. Blendle a essayé de s’introduire en France, mais en vain. Au Japon, SmartNews a connu un essor fulgurant avec une levée conséquente de 92 millions d’euros cette année, qui va permettre à cette licorne d’asseoir sa notoriété aux États-Unis. En France, les acteurs historiques du marché sont Cafeyn (ex-LeKiosk), ePresse et SFR Presse. Ces derniers proposent encore une lecture très linéaire de l’information avec une ergonomie peu adaptée aux usages du moment (ils utilisent toujours le format PDF…). Certains, comme SFR Presse, ont essayé de moderniser leur offre. Mais cela reste difficile compte tenu de la rigidité du groupe et du lectorat habitué à l’ancien mode de consultation. Finalement, la concurrence la plus rude pourrait émaner des GAFA, qui visent de plus en plus à intégrer le contenu au sein de leur plate-forme. Déjà deux faits marquants illustrent cette tendance : le lancement aux États-Unis d’Apple News +, version Premium d’Apple News, et Facebook News, un fil d’actualité « de qualité » conçu avec des médias professionnels pour endiguer les fake news.

Connectez-vous pour lire la suite.
Se connecter S’enregistrer