Pourquoi sont-elles si peu ?

Dossier : Femmes de polytechniqueMagazine N°000 Janvier 1900

15,6… 14,8… 18,4… Non, ce ne sont pas les moyennes de température printanières sur le plateau de Saclay. Ce sont les pourcentages de jeunes filles admises à l’École polytechnique, tous recrutements confondus,

Poster un commentaire