Défense et souveraineté

Les X préparent la défense de demain

Dossier : Défense & souverainetéMagazine N°769 Novembre 2021
Par Clément LE GOUELLEC (2012)
Par Florian MAILLARBAUX (2009)

Jusque récemment, la dimension militaire de l’École polytechnique, pourtant au cœur de son histoire, a pu paraître à certains comme un vestige du passé. Pendant cette période, les X ont continué à œuvrer, comme depuis la création de l’École, pour préparer l’avenir de notre défense : au sein des armées, de la DGA, des services de renseignements, de l’industrie de défense, ou en contribuant à la souveraineté technologique de la France.

Aujourd’hui, alors que les tensions entre États-puissances reprennent de la vigueur, notamment sous des formes plus technologiques, les X apparaissent à nouveau comme essentiels pour construire une politique de défense ambitieuse. Plus largement, que la France se dote d’officiers de la guerre économique – la formule est de Bernard Esambert – a, de notre point de vue, plus de sens que jamais.

Demain, les mutations climatique, numérique et géopolitique vont déstabiliser le monde : disposer d’une capacité de défense dissuasive et actionnable, au meilleur niveau mondial, restera une nécessité pour la France et pour l’Europe, et les évolutions s’accélèrent. Il s’est écoulé plus de vingt mille ans entre l’invention de l’arc et celle du fusil, une centaine d’années entre le décollage de Clément Ader à Satory et la livraison du premier Rafale, et à peine cinquante ans entre le déchiffrement d’Enigma et la création de l’arsenal numérique de la NSA.

Au-delà de l’accélération de l’innovation, les systèmes se complexifient. L’accessibilité des techniques à utiliser pour fabriquer un arc et des flèches, la simplicité de conception des premiers aéronefs et même la complexité déjà importante de la machine d’Alan Turing, encore appréhendables par un seul homme, contrastent avec la miniaturisation, la robotisation, l’interconnexion des systèmes d’aujourd’hui. Il est devenu impossible d’en cerner seul le fonctionnement : le développement de nouvelles innovations nécessite de posséder, collectivement, une culture scientifique pluridisciplinaire.

Les X, serviteurs de la Nation formés à l’excellence scientifique et aptes à construire des ponts entre les disciplines, jouent et joueront un rôle premier dans ces défis. Le présent dossier, lancé avec le soutien de Marwan Lahoud (83), Laurent Billès-Garabédian (83) et Pascal Faure (83), vise à donner la parole à ces polytechniciens au service de la défense. Les auteurs des articles de ce dossier ne sont qu’une poignée parmi les milliers d’X qui œuvrent à la défense française : vous le verrez, ce sont des témoins passionnants !

Poster un commentaire