Les fonds ISR : Investir pour l’avenir

Dossier : Vie des entreprisesMagazine N°751 Janvier 2020
Par Bertrand MERVEILLE

La Financière de l’Échiquier (LFDE) a la conviction que la création de valeur durable se nourrit d’équilibre et d’une gestion responsable. Rencontre avec son Directeur Général Délégué, Bertrand Merveille.

 

Vous avez été précurseurs dans le domaine de l’ISR et de l’investissement à impact. Comment les définissez-vous ?

En tant que société de gestion, notre rôle est de délivrer à nos clients des solutions d’investissement performantes. Nous nous sommes tournés vers l’investissement socialement responsable il y a près de 13 ans, parce que nous étions convaincus qu’il était source de performance sur la durée et créateur de valeur durable. Aussi avons-nous développé notre propre méthode d’analyse des critères extra-financiers, qui s’ajoute à l’analyse fondamentale des entreprises que nous pratiquons avant d’investir. Nous distinguons 3 types de fonds [1] :

  • Ceux qui intègrent les critères environnementaux, sociaux et de gouvernance (ESG) dans leur analyse, sachant que nous accordons la prépondérance au critère de gouvernance qui représente plus de 60 % de la note que nous attribuons à chaque entreprise analysée ;
  • Les fonds labellisés ISR : pour lesquels l’analyse ISR est plus poussée, avec notamment une politique d’exclusions sectorielles et normatives. Nous sommes passés de 2 fonds (Echiquier Major SRI Growth Europe et Echiquier Positive Impact Europe) en 2018 à 6 fonds détenteurs du label ISR d’État fin 2019, ce qui correspond à près de 30 % de nos encours sous gestion ;
  • Les fonds d’impact, enfin. Nous avons lancé en 2017 l’un des tout premiers fonds d’impact de France, Echiquier Positive Impact Europe [2] , adossé sur les Objectifs de Développement Durable (ODD) de l’ONU, et pour lequel nous publions un rapport d’impact. Ce reporting traduit notre volonté de mesurer concrètement et en toute transparence l’impact de cette stratégie d’investissement dont l’objectif est de générer un impact positif par les investissements réalisés, en orientant les capitaux vers les sociétés qui contribuent concrètement à l’atteinte des ODD.

Sur quels critères extra-financiers vous appuyez-vous ?

L’ensemble des valeurs détenues en portefeuille est soumis à une notation ESG. Le travail d’analyse de la gouvernance est réalisé par le gérant ou l’analyste en charge du suivi de l’entreprise, avec l’idée de responsabiliser ainsi les équipes de gestion. Contrairement à la majorité des sociétés de gestion, nous disposons d’une méthode d’analyse propriétaire, et toute l’équipe de gestion a été formée par notre équipe à l’ISR sur cet aspect-là.

En parallèle, comment capitalisez-vous sur l’IA pour investir pour l’avenir ?

Nous avions commencé à nous intéresser aux grandes capitalisations internationales avec Echiquier World Equity Growth, investi dans la croissance et dans des sociétés leaders sur leurs marchés. À partir de 2015, nous nous sommes concentrés sur les valeurs technologiques, déjà fortement impactées par l’IA. Nous étions convaincus que cette révolution technologique impacterait progressivement tous les secteurs de l’économie. Le cabinet de conseil McKinsey estime que d’ici 2030, 70 % des entreprises auront adopté l’IA à travers le monde. L’apport de l’IA à l’économie planétaire est estimé par PwC à 15,7 trillions de dollars d’ici 2030. Ces évolutions et notre conviction que l’IA est une thématique d’avenir sont à l’origine de la création en juin 2018 d’Echiquier Artificial Intelligence, investi dans les entreprises leaders qui bénéficient du développement de l’IA partout dans le monde.

Quels sont les autres sujets qui vous mobilisent ?

LFDE a rejoint début 2019 le groupe Primonial, leader en gestion de patrimoine, qui a le même esprit entrepreneurial que le nôtre. Ce changement s’est traduit par une excellente année en termes de performance et de stabilité des équipes. Ce qui nous mobilise à présent est notre développement européen !

Connectez-vous pour lire la suite.
Se connecter S’enregistrer