Le colonel d’artillerie Jules Petitpied 1815-1874 Héros de Mirepoix

Le colonel d’artillerie Jules Petitpied 1815-1874
Héros de Mirepoix

Dossier : Arts, lettres et sciencesMagazine N°756 Juin 2020Par : André Garcia et Jérôme Garcia (88)Rédacteur : Charles-Henri Pin (56)Editeur : Impression à Toulouse, juin 2019

Notre camarade s’installe dans une maison « de maître » de la ville de Mirepoix : au cours des travaux la découverte de peintures murales datant du début du xixe siècle déclenche une recherche tant sur l’origine de la maison que sur la carrière d’un rejeton d’une famille longtemps propriétaire des lieux, Jules Petitpied (X 1833). La maison d’abord ; au travers d’études sur l’évolution du cadastre de 1766 (le compoix) à 1844 les conséquences de la Révolution sont mises en évidence : émigration des nobles puis du clergé, citoyenneté pleine et entière des Juifs (1790), saisie des biens du clergé vendus aux enchères comme biens nationaux. La carrière de Jules Petitpied rencontre la grande histoire : la conquête, la pacification de l’Algérie, la campagne d’Orient, la bataille de Solférino, le siège de Strasbourg… La carrière diplomatique de son fils Henri dernier rejeton de la lignée, consul de France en Hollande (restée neutre) pendant la Grande Guerre, est -placée dans le contexte de la société française de l’époque. Son intervention dans la saga de Mata Hari est inattendue. Un livre sympathique qui dépeint bien les répercussions de la grande histoire sur des destins particuliers.               

 


N. B. La base de données de la bibliothèque de l’École recense, en sus des deux X évoqués dans le livre, deux autres X nés à Mirepoix avant 1900. Plus aucun depuis.
André Garcia et Jérôme Garcia ont reçu le prix d’histoire locale lors du Salon du livre de Mirepoix 2019.

Voir vidéo : https://www.youtube.com/watch?v=r73YjyiGBjs

Poster un commentaire