Livre : ÉTIENNE RENAUD LA PASSION DU DIALOGUE de Rémi Caucanas

Étienne RENAUD

Dossier : Arts, Lettres et SciencesMagazine N°733 Mars 2018Par : Rémi CAUCANASRédacteur : Pierre REYNARD (68)Editeur : Publications Chemins de dialogue, novembre 2017 - 11, impasse Flammarion 13001 Marseille Tél. : 04 91 50 35 50

Notre camarade Étienne Renaud (56) a certainement eu une vie hors du commun. Très vite après son service en Algérie comme officier des affaires algériennes, il est entré dans l’ordre missionnaire des Pères Blancs, où il s’est engagé dans la rencontre avec l’islam et les musulmans, après une étude approfondie de la langue arabe et de la théologie musulmane.

Il a vécu notamment huit années marquantes au Yémen dans les années 70, et aussi en Tunisie, à Zanzibar et au Soudan, mais il a également passé de longues périodes à Rome, dans divers postes à l’Institut pontifical d’études arabes et d’islamologie, et pendant six ans comme Supérieur général des Pères Blancs.

Les dernières années avant son décès en 2013, il était dans une paroisse des quartiers nord de Marseille, toujours aussi engagé dans le dialogue islamo-chrétien.

L’ouvrage du jeune historien Rémi Caucanas s’appuie sur de multiples interviews et l’étude d’archives romaines, et entrelace habilement trois thématiques :

  • Une présentation biographique émaillée de nombreuses anecdotes qui font apparaître la simplicité et l’humour d’Étienne Renaud.
  • Un recueil de ses textes très diversifié : des articles de fond sur des aspects de la civilisation et la théologie musulmane, des lettres de doctrine missionnaire, des réflexions sur l’enjeu et les limites du dialogue avec l’islam, etc.
  • Le portrait d’un prêtre qui a cherché toute sa vie à établir des ponts entre les hommes et qui était convaincu que le XXIe siècle serait le siècle de l’interreligieux.

Pour mémoire, articles parus dans La Jaune et la Rouge : « », Étienne Renaud (56), octobre 1990. « Étienne Renaud (56), une vie par-delà les limites », P. Bréaud (56) et R. Verlhac (56), octobre 2013.

Poster un commentaire