Jury de stage à l’X: pourquoi pas vous ?

Dossier : ExpressionsMagazine N°674 Avril 2012
Par Bernard DUBOIS (64)

Le bien connu stage ouvrier s’est transformé à partir de la promo 2009 en un stage de découverte de l’entreprise sanctionné par une soutenance écrite et orale.

S’investir dans un jury de stage
La quarantaine d’anciens – en activité ou pas – qui a participé aux jurys cette année est prête à recommencer l’an prochain. Pourquoi pas vous? Écrivez à l’AX, service communication, 5, rue Descartes, 75005 Paris (contact : regine.lombard [at] ax.polytechnique.org, tél. : 01 56 81 11 04) en indiquant courriel, promo, domaine principal d’expertise et ce que vous êtes prêt à faire : jury de stage (formation humaine en première année, entreprise en seconde année), jury de PSC (projet scientifique collectif) en seconde année également, jury de stage recherche en troisième année, conférences-panels sur les métiers, la vie professionnelle, etc. Il y a au total plus de 1 200 jurys chaque année.

Les jurys sont présidés par les commandants d’unité qui s’adjoignent si possible le tuteur de l’entreprise, mais systématiquement un ancien ayant vécu dans l’entreprise. Sollicités par la Fondation et par l’AX, une quarantaine de camarades ont répondu à l’appel. «Nous voulions valoriser les jurys en leur adjoignant des représentants de l’entreprise nous dit le lieutenant-colonel Fix, Commandant de la promo 2009. Nous nous félicitons du support obtenu. Les élèves ont apprécié et les enseignements qu’ils ont pu retirer vont les aider à améliorer et leur présentation et leur approche de l’entreprise.»

Soutenance orale

Les soutenances sont organisées par demi-journée; un même jury voit quatre élèves. Ses membres ont reçu le rapport écrit à l’avance, mais l’élève, qui connaît la grille d’évaluation, est encouragé à proposer une soutenance orale vivante. « J’ai beaucoup apprécié ces occasions de renvoyer à l’élève ce que ses interlocuteurs futurs dans l’entreprise ressentiront en l’écoutant», nous dit un ancien qui a participé à une quarantaine de soutenances.

De son côté, un élève nous dit : « Je m’attendais à une évaluation scolaire, et pas à être autant mis à l’épreuve ni sur mes affirmations ni sur la profondeur des enseignements que j’avais retirés de mon stage. J’ai pris cette épreuve comme une vraie simulation de mes présentations futures dans l’entreprise.»

Mobiliser la communauté

Utilisons tous les moyens possibles pour permettre aux élèves de rencontrer les entreprises

Laura Fioni, responsable du SOI (Stages, Orientation et Insertion professionnelles), souhaite le soutien des anciens. Jean-Bernard Lartigue, délégué général de la Fondation de l’X, rappelle qu’une de ses missions est de rapprocher l’École des entreprises : « En plus des amphis, utilisons tous les moyens possibles pour permettre aux élèves de rencontrer les entreprises. Il y a les forums, les conférences mais rien ne vaut une immersion réelle et un retour par des praticiens» nous dit-il.

Le président de l’AX, Laurent Billès-Garabédian, veut intensifier le rôle d’animation de la communauté polytechnicienne qui est un des rôles de l’AX : «La communauté polytechnicienne doit faire plus pour l’École, et cela commence par répondre à son attente. Présentations des métiers, ouverture à la vie professionnelle, jurys des stages sont des occasions multiples. La Fondation ne peut pas tout faire avec ses chargés de mission ; il faut que la communauté entière se mobilise et je souhaite que les anciens soient nombreux à répondre à cet appel; faisons partager nos expériences à nos jeunes camarades. »

Poster un commentaire