Portes ouvertes à l'École polytechnique

Comprendre le monde depuis 225 ans : portes ouvertes sur le « platâl »

Dossier : 225e anniversaire de l'École polytechniqueMagazine N°749 Novembre 2019
Par Hubert JACQUET (64)

Comme chaque année à l’occasion de la Fête de la Science, l’École polytechnique a ouvert ses portes au grand public. Pour fêter son 225e anniversaire, elle a donné à cet événement un caractère exceptionnel.

 

Des visiteurs nombreux et de tous âges, surtout jeunes voire très jeunes, se bousculaient autour de la vingtaine de stands animés par les chercheurs, les doctorants et les étudiants de l’École polytechnique pour découvrir le travail des laboratoires et les enjeux de la science contemporaine : astronomie, biologie, chimie, mathématiques, météorologie, microscopie, physique, énergie, écologie… Une occasion de voir une réplique du microsatellite lancé par le binet AstronautiX, de faire le point sur les promesses du photovoltaïque, d’assister à des expériences sur les plasmas, ou de comprendre comment sont modélisés les phénomènes météorologiques et de découvrir bien d’autres facettes de la science dans un lieu où la pluridisciplinarité est inhérente.

Comprendre et dialoguer

Les visiteurs soucieux d’approfondir les échanges avec les chercheurs et élèves ont pu suivre quelques-unes des cinq conférences organisées dans les amphis. Ils ont ainsi pu découvrir comment les mathématiques sont utilisées pour créer des papiers peints, quels sont les apports de la chimie au développement durable, comment la théorie de la relativité aide à comprendre Star Wars, ou quelles sont les conséquences des éruptions solaires sur les activités humaines. Et ils ont eu la chance de rencontrer Gérard Mourou, prix Nobel de physique 2018, qui leur a présenté les nombreuses applications de la technique d’utilisation des lasers mise au point il y a un peu plus de 30 ans et qui lui a valu le prix Nobel avec sa co-lauréate, Donna Strickland.

10 parcours pour découvrir les labos

Pour découvrir le quotidien des chercheurs et les coulisses de la recherche, dix parcours de visite ont été exceptionnellement organisés au sein des laboratoires de l’École. Une occasion de plonger dans le monde des mathématiques, de comprendre comment la microscopie optique participe à l’étude du vivant, de voir les panneaux solaires de demain ou les capteurs nanométriques, de se familiariser avec l’imagerie médicale, de découvrir les outils nouveaux dont disposent les chercheurs et de mieux connaître les métiers de la recherche.

Sciences, histoire et art

Cette fête fut pour beaucoup l’occasion de découvrir le Mus’X et y voir les collections exceptionnelles et les riches fonds historiques que l’École polytechnique a constitués depuis sa création en 1794 pour les besoins de l’enseignement et/ou de la recherche. Y sont ainsi présentés de nombreux instruments scientifiques, mais aussi des bustes, des uniformes… illustrant aussi bien l’histoire de l’École polytechnique que l’histoire des sciences et techniques. À l’occasion du bicentenaire de la naissance de Léon Foucault (1819-1868), le Mus’X présente un pendule de Foucault doté d’un système magnétique qui lui permet de fonctionner tout en étant de taille largement inférieure aux pendules qui existent au Panthéon ou au musée des Arts et Métiers.

Enfin, une exposition Art & Science, organisée par Jean-François Colonna, chercheur au Centre de mathématiques appliquées, a permis une rencontre entre le public et les équations à travers la formalisation du style de quelques grands artistes contemporains.

Poster un commentaire