AUX ORIGINES DU DIEU UNIQUE

Dossier : Arts, Lettres et SciencesMagazine N°658 Octobre 2010Par : Jean SolerRédacteur : Pierre Bazan (55)

J’invite nos chers camarades – toutes confessions confondues – à lire (et à faire lire) l’enquête menée pendant une trentaine d’années, notamment en Israël, par Jean Soler, le frère aîné de Joseph Soler (56) : une trilogie publiée par les éditions de Fallois, Aux origines du Dieu unique, qui comprend L’invention du monothéisme (2002), La Loi de Moïse (2003), Vie et mort dans la Bible (2004). On la trouve aujourd'hui en livre de poche, chez Hachette, dans la collection Pluriel. Michel Onfray, dans l’essai qui l’a rendu célèbre, Traité d’athéologie, parle du premier volume comme d’un « livre important, très fouillé, aux conclusions étonnantes», écrit dans la langue limpide d’un « excellent briseur de mythes ».

On apprend dans cette oeuvre que si les Hébreux sont passés tardivement un millénaire après Moïse, du polythéisme à l’affirmation qu’il n’y a qu’un Dieu, c’est pour sauvegarder, malgré des désastres, leur identité, en la fondant sur un Livre.

Jean Soler, en historien critique et constructif, a analysé des années durant la Bible et d’autres textes parvenus jusqu’à nous, pour mettre en pleine lumière les origines des trois religions monothéistes et détricoter, entre faits historiques, héritages culturels et inventions mythiques, le processus qui a conduit au dogme du Dieu unique. L’invention du monothéisme a été saluée à sa parution par des personnalités qui se sont illustrées dans des disciplines diverses : Edgar Morin, philosophe et anthropologue, CNRS ; Claude Simon, prix Nobel de littérature ; Ilya Prigogine, prix Nobel de chimie; Paul Veyne, historien, Collège de France ; Christian Goudineau, archéologue et historien, Collège de France. Leurs jugements figurent au verso du tome suivant La Loi de Moïse. Le prix Nobel scientifique, par exemple, a écrit : «Je n’ai jamais vu de livre qui explique les différentes étapes qui ont conduit au monothéisme d’une manière aussi originale et aussi bien documentée.»

Récemment, Jean Soler a fait paraître un quatrième ouvrage, La violence monothéiste (éd. de Fallois, 2008) qui se conclut par l’éloge de la laïcité et un appel à la tolérance destiné à toutes les personnes de bonne foi.

1. On trouvera des informations complémentaires sur la carrière et les oeuvres de Jean Soler dans l’encyclopédie en ligne Wikipédia.

Poster un commentaire