« Veiller à la valeur ajoutée polytechnicienne »

Dossier : X-Alpes-Maritimes : de La Gaude à SophiaMagazine N°691 Janvier 2014
Par Maurice PAPO (49)

Le théorème du Président

Le théorème du Président
«Dans la recherche d’activités nouvelles, nous nous sommes imposé une règle de la valeur ajoutée X qui est devenue le théorème du Président. Nos activités doivent toujours profiter de l’accès privilégié d’un de nos membres, par ses connaissances ou ses relations, d’une possibilité qui ne serait autrement pas accessible. Donc pas d’activités uniquement organisées par une agence de voyages.»

« Lors de la création du centre d’études et recherches d’IBM à La Gaude, rappelle Maurice Papo (49), la région comptait de nombreux polytechniciens, mais pratiquement tous retraités.

« En créant le groupe X-Alpes-Maritimes, il m’a paru indispensable de leur donner une chance de se réunir, se connaître, et rencontrer leurs jeunes camarades qui venaient s’installer.

« L’âge moyen étant élevé, il était évident dès le départ que le groupe devait incorporer les veuves de camarades, ce qui a été fait, et de publier un annuaire local qui les incluait. « Toutes nos activités ont été planifiées le samedi depuis l’origine, avec les conjoints. Elles incluent un déjeuner. Ce choix a été dicté par le souhait de faire participer les actifs – d’où le samedi – et de ne pas demander un retour trop tardif au domicile pour les anciens, d’où le déjeuner et non le dîner.»

Technique, économie, culture

« Plusieurs axes ont été choisis pour nos réunions, poursuit Maurice Papo. « Un axe technique, avec par exemple la visite du cyclotron du centre anticancéreux Lacassagne ou la celle du centre de coordination de l’autoroute Escota.

Fédérer les ingénieurs
À l’époque de la création du groupe X-Alpes-Maritimes, la région niçoise était un désert technique et scientifique. Maurice Papo est aussi à l’origine de la création de l’université de Nice, du centre associé du conservatoire des Arts et Métiers qui délivre le premier diplôme d’ingénieur de la région, de la section locale des Ingénieurs civils de France (ICF), puis de l’Union régionale des associations d’ingénieurs bien entendu. Il participe à la création de Sophia-Antipolis.

« Une composante économique, avec des conférences de personnalités, comme le préfet des Alpes- Maritimes ou le procureur de la République du tribunal de grande instance de Nice, ou encore une conférence sur André Citroën.

« Enfin une approche culturelle, avec les visites commentées des expositions de la Fondation Maeght à Saint-Paul-de-Vence.

« Au palmarès des rencontres réussies, on peut citer les réunions auxquelles Monseigneur Jean Mouisset (29), évêque de Nice, a souvent participé, d’une grande simplicité, sans protocole, mais toujours enrichissantes. »

Femmes, femmes, femmes

« On peut citer encore des événements exceptionnels, comme une manifestation au lycée Masséna de Nice, pour faire connaître aux futures femmes ingénieurs les carrières de polytechniciennes, venues parler de leur expérience dans le cadre du quarantième anniversaire de l’entrée des femmes à Polytechnique.

« L’existence du groupe X-Alpes- Maritimes a permis des contacts aux niveaux régionaux les plus élevés. Nous avons pu plaider la cause, non seulement des polytechniciens dans la région, mais d’une façon plus large, des ingénieurs, et des scientifiques. »

Maurice Papo (49), marié, une fille, ingénieur des télécommunications, INSEAD, Centre des hautes études de l’armement et Brookings Institute, effectue sa carrière professionnelle chez IBM. Directeur des études et recherches et directeur scientifique en France et en Europe, il exerce de nombreux postes de responsabilité mondiale depuis les États- Unis.

Il est à l’origine du développement de l’ordinateur IBM 1401 qui fut, en son temps, le plus répandu au monde. Chargé de la décentralisation des études et recherches d’IBM France, il choisit le site de La Gaude près de Nice après un tour de France marqué d’aventures. Il supervise la construction d’un bâtiment dont l’architecture a connu un retentissement mondial, avant de le diriger pendant plusieurs années.

En marge des trente-cinq ans passés chez IBM, il participe au conseil d’administration de la chancellerie de Nice et au Conseil scientifique de l’université de Nice.

Toujours passionné, même dans ses violons d’Ingres, il pratique la photographie professionnelle. Amateur d’équitation (depuis l’X) il est titulaire du diplôme national de moniteur d’équitation.

X-Alpes-Maritimes

Président : Maurice Papo (49)
Trésorier : Jean Lagautrière (49)
14, boulevard Prince-de-Galles 06000 Nice
m.papo [at] ieee.org
maurice.papo [at] polytechnique.org

Le doyen des X

Le groupe X-Alpes-Maritimes a le privilège d’accueillir parmi ses membres le doyen des polytechniciens. André Job (26) vient de fêter ses 105 ans. L’an dernier, il s’est vu remettre la médaille de l’X, accompagnée d’une lettre du Président de l’Association des anciens élèves.

Un annuaire local

Dès la création du groupe, un annuaire local a été distribué à tous les polytechniciens connus localement (adhérents ou non au groupe) et cela jusqu’à la généralisation de l’Annuaire de l’X sur le site Internet.

Aujourd’hui, chaque réunion (environ six par an) donne lieu à une circulaire distribuée par courrier postal à tous les adhérents au groupe (X ou membres associés) et plus largement par courriel à tous ceux qui se sont manifestés d’une manière ou d’une autre. «Nous essayons également, souligne Maurice Papo, de maintenir une communication entre membres.»

Et les jeunes?

Comment assurer une meilleure participation des jeunes promotions ?

« Plusieurs expériences ont été tentées, avec plus ou moins de réussite, mais toujours éphémères. «Depuis l’année dernière, tout est en train de changer grâce à une de nos jeunes camarades en poste à Sophia-Antipolis. Elle organise localement des déjeuners à l’intention des camarades travaillant sur le site de Sophia, des déjeuners qui ne prennent pas trop de temps sur leur temps de travail. »

Le site IBM de La Gaude
La légende niçoise
Lors de la construction du site IBM, les élus et la population ont voulu attribuer la forme en X du bâtiment au polytechnicien responsable

Propos recueillis par
Jean-Marc Chabanas (58)

2 Commentaires

Ajouter un commentaire

Annick Fronrépondre
5 janvier 2014 à 18 h 54 min

annuaire
Bonjour Maurice

Comment est il possible d’accéder à ton annuaire ?

Annick Fron

Robert STAKOWSKI (72)répondre
6 janvier 2014 à 18 h 07 min

Projets d’investissement de la Métropole NCA
Maurice,

On se connait depuis que tu m’avais suggéré de venir à la conférence au Lycée MASSENA sur les premières femmes polytechniciennes.

Je me suis occupé du financement des fdivers projets d’investissement de la Métropole NCA, en utilisant ce que l’on appelle le partenariat public privé. Est-ce que cela t’intéresserait de monter une conf sur le sujet?

R. STAKOWSKI

Répondre