Repères chrétiens en bioéthique

Dossier : Arts,Lettres et SciencesMagazine N°711 Janvier 2016Par : Olivier de DINECHIN (56) et Françoise NIESSEN, préface de Patrick VerspierenRédacteur : Bruno GRANGE (56)Editeur : Éditions Salvator – 2015 – 103, rue Notre-Damedes- Champs, 75006 Paris.

Olivier de Dinechin, camarade jésuite qui a été membre du Comité consultatif national d’éthique, et Françoise Niessen, qui apporte l’expérience d’une femme médecin, nous livrent là un ouvrage très complet, profondément humain.

Ils n’hésitent pas à aborder les sujets les plus difficiles comme l’assistance médicale à la procréation, le problème des embryons non utilisés, les neurosciences, ou encore, la demande d’abréger des souffrances de fin de vie et les soins palliatifs.

Ils le font avec le plus grand respect d’autres approches que celle des chrétiens, jusqu’à les présenter objectivement (à cet égard, le titre ne doit pas tromper, les repères annoncés ne sont pas que chrétiens). Grand respect aussi des personnes qui souffrent et qu’il faut accompagner, en respectant leur conscience et leur dignité.

Un chapitre consacré à la souffrance, qui touche inévitablement chacun de nous, force l’émotion. Le mot « dignité » est repris à propos de chaque sujet en précisant les sens différents qu’il peut prendre : celui des Droits de l’homme, en particulier, et celui du chrétien qui croit à l’Incarnation du Fils et pour qui l’homme est image de Dieu.

L’ouvrage a 500 pages. Sa présentation, avec sous-titres et encadrés, facilite la lecture.

Mais, les personnes, touchées dans leur vie par un problème particulier, pourraient l’aborder par la lecture du poème de la page 107, Écoute-moi, s’il te plaît, j’ai besoin de parler.

Se sentant alors d’avance comprises, jamais jugées et toujours respectées dans leurs souffrances et leurs choix, elles pourront lire les passages qui les concernent, et, peut-être, y trouver le chemin de la paix dans leur cœur.

Poster un commentaire