Promenades bourguignonnes

Dossier : Arts, Lettres et SciencesMagazine N°529 Novembre 1997Rédacteur : Laurens DELPECH

Le Château de Meursault

Situé au centre de la Bourgogne, à 8 kilomètres au sud de Beaune, le château de Meursault fait partie des très rares châteaux viticoles bourguignons. À la différence du Bordelais, il y a en effet fort peu de châteaux associés à des vignes en Bourgogne.

Son domaine s’étend sur près de 60 hectares répartis sur sept villages aux noms prestigieux : Aloxe- Corton, Savigny-les-Beaune, Beaune, Pommard, Volnay, Meursault, Puligny-Montrachet.

Le château de Meursault est construit sur un ancien fief, le Moulin Foulot, ayant appartenu, au XIe siècle, au Capétien Robert Ier duc de Bourgogne. En 1666, le domaine passe aux mains d’un avocat au Parlement de Bourgogne, Pierre Blancheton, et reste dans cette famille jusqu’à la Révolution. Saisie, la propriété est alors revendue à un négociant de Beaune, Pierre Jobart. Par le jeu des successions, le domaine du château de Meursault est légué au comte de Moucheron et sera racheté en 1973 par André Boisseaux, propriétaire de la firme de négoce Patriarche, qui a notamment créé le fameux Kriter brut de brut. En y investissant les sommes nécessaires, André Boisseaux donnera une nouvelle vie à ce Domaine qui est aujourd’hui une des plus belles propriétés de Bourgogne. Il en a délégué la direction à Jean-Claude Mitanchey, oenologue diplômé de l’université de Dijon.

Etiquette "Chateau de MEURSAULT"Le domaine du château de Meursault représente près de 60 hectares répartis sur cent parcelles de vignes dans un rayon moyen de 10 kilomètres autour du château.

Les 11 ha en AOC Meursault (5 ha de Charmes, 1 ha de Perrières, 2 ha de Grands Charrons et 3 ha de Meursault) donnent la célèbre cuvée Château de Meursault. Vinifiées séparément, les diverses parcelles mettent en valeur les caractéristiques de chaque climat. Les Charmes apportent la puissance et la rondeur ; les Perrières, la grâce et l’élégance ; les Grands Charrons, la structure et le grain ; les autres climats, un côté aérien et floral.

Une parcelle de 8 ha, ceinte d’un grand mur, située devant la façade est du château produit un excellent vin blanc d’AOC Bourgogne, commercialisé sous la dénomination de Clos du Château. dénomination de Clos du Château.

Les autres parcelles, situées sur les communes de Volnay, Pommard, Beaune, Savigny et Aloxe-Corton produisent les grandes cuvées de rouge : Volnay Clos des Chênes, Pommard Clos des Épenots, Beaune Cent Vignes et Beaune Grèves…

La maîtrise des rendements et la recherche d’un optimum de qualité des raisins au moment de la vendange sont un souci permanent.

Les engrais chimiques n’ont pas été utilisés depuis dix ans, seul un amendement permet de restructurer les sols. Pour préserver cette structure, travail du sol à la charrue et désherbage chimique sont pratiqués en alternance. Les traitements contre les maladies de la vigne associent lutte chimique raisonnée et lutte biologique. Les insecticides respectent la faune environnante et 10 ha sont actuellement à l’essai en lutte biochimique intégrale.

À l’époque des vendanges, en septembre, une équipe de 180 vendangeurs coupe les raisins à la main. La vendange est ensuite transportée à la cuverie du château dans des bacs montés sur des remorques. Les raisins sont alors triés à la main avant d’être pressés pour le Chardonnay (vins blancs) ou mis en cuve pour le Pinot Noir (vins rouges).

Toutes ces opérations visent à contrôler la production et assurer une qualité de vendange parfaite. La moyenne des rendements se situe autour des 35 hl/ha pour les crus rouges et des 40 hl/ha pour les crus blancs. Les appellations régionales évoluent entre 45 hl et 50 hl. La production totale du Château est de l’ordre de 300 000 bouteilles.

Construite en 1980, la cuverie actuelle possède des équipements très modernes, basés sur un système utilisant la gravité et permettant d’éviter les pompages inutiles, souvent préjudiciables à la qualité de la vendange. La vinification et l’élevage cherchent avant tout à exprimer les qualités propres de chaque vin, les plus légers ne voyant que très peu le bois. Une partie des fermentations et de l’élevage est effectuée en cuve inox ; le reste, en fûts neufs ou fûts d’un vin.

Le château possède de superbes caves voûtées du XIVe et XVIe siècle dont une partie a été construite au XIIe siècle par les moines de Cîteaux. Elles s’étendent sous le château et ses dépendances et peuvent contenir près de 700 000 bouteilles et plus de 2 000 pièces de vin.

Les mises se font dans une bouteille spéciale retrouvée dans les caves, modèle déposé et copie d’une vieille verrerie XVIIIe. Les bouteilles vieillissent nues sur pile à une température naturellement régulière.

La visite du château (qui a lieu tous les jours le matin et l’après-midi) est une expérience à faire lors d’un séjour en Bourgogne, où les grandes propriétés et les visites structurées sont rares. Elle commence par les salons du Moulin Foulot où sont exposés des tableaux de Buffet, Carzou et autres grands peintres contemporains sur le thème de la vigne et du vin. Elle se poursuit dans les très vastes caves du château où sont élevés et logés les vins du Domaine. Toutes les caves communiquent entre elles de façon à constituer un véritable circuit.

Une dégustation des différents crus du Domaine a lieu à la fin de la visite payante. Une dizaine de vins sont présentés dans un ordre chronologique et il est possible de les acheter à l'unité. En blanc, le Clos du Château se distingue en général par sa rondeur et sa finesse et le Château de Meursault par sa puissance et son moelleux. Le gras et la charpente du Beaune Cent Vignes en font un excellent bourgogne rouge.

Domaine du Château de Meursault,
21190 Meursault.
Tél. : 03.80.26.22.75.

Poster un commentaire