Les X de la French Tech

Les X dans le French Tech 120

Dossier : Vie de l'AssociationMagazine N°752 Février 2020

Vous connaissez sans doute la French Tech, le label français symbolisé par un coq rouge stylisé qui désigne les écosystèmes porteurs pour les start-up et entreprises innovantes françaises dans les secteurs technologiques.
Au sein de la French Tech a été créé en septembre 2019 le Next40, un ensemble de 40 entreprises françaises à fort potentiel et ayant l’ambition de devenir des leaders mondiaux.
Le 19 janvier il a été complété par le programme French Tech 120 qui accompagne le développement et la performance de 123 start-up. Promenade polytechnicienne dans la start-up nation, le pays des anglicismes.

 

Le French Tech 120, le nouvel ensemble destiné à accélérer le développement des meilleures jeunes pousses françaises, a rendu publique sa liste le 19 janvier dernier : 83 nouvelles entreprises rejoignent les 40 déjà membres depuis l’an dernier du Next40. Parmi les 40 start-up membres du Next40, 8 sont fondées ou cofondées par des X :

PayFit par Florian Fournier (2013) développe un outil SaaS de gestion de paie et de gestion des ressources humaines ;

Ÿnsect par Jean-Gabriel Levon (2005) élève des insectes pour produire des ingrédients premium, naturels et de haute qualité pour l’aquaculture et la nutrition des animaux de compagnie ;

JobTeaser par Nicolas Lombard (2012) fournit des solutions de recrutement et marque employeur aux entreprises pour embaucher des jeunes diplômés et une plateforme carrières pour les établissements d’enseignement supérieur en Europe ;

ReCommerce par Antoine Jeanjean (D2010) s’occupe de la revente, du reconditionnement et de la reprise de smartphones ;

Vestiaire Collective par Sébastien Fabre (96) s’est spécialisé dans l’achat et la vente de vêtements et d’accessoires de mode et luxe d’occasion ;

Sendinblue par Armand Thiberge (2002) édite une solution SaaS (software as a service) de marketing digital ;

iValua par David Khuat-Duy (89) développe un logiciel de gestion des achats en SaaS, une suite source-to-pay complète et intégrée ;

Shift Technology par Éric Sibony (2008) et Jérémy Jawish (2008) aide les assureurs à vaincre la fraude et à automatiser les déclarations de sinistres.

Des petits nouveaux dans le French Tech 120

Parmi les 83 nouvelles entreprises, 9 sont fondées ou cofondées par des X :

360Learning par Nicolas Hernandez (2003) est une plate-forme de collaborative learning ;

AnotherBrain par Bruno Maisonnier (78) crée une nouvelle gamme d’intelligence artificielle, bio-inspirée et peu coûteuse en énergie ;

DNA Script par Thomas Ybert (2002) développe une imprimante à ADN au moyen d’enzymes naturels ;

Dreem par Hugo Mercier (M2015) et Quentin Soulet de Brugière (M2015) est une technologie qui améliore la qualité et la quantité de notre sommeil ;

Ilek par Julien Chardon (2008) est un fournisseur privé d’énergie d’électricité verte et de gaz bio ;

LGO par Hugo Renaudin (2013) est une plateforme d’échanges de cryptomonnaies ultra-sécurisée et transparente ;

Papernest par Philippe de la Chevasnerie (2009) est une application web qui simplifie les démarches administratives liées au déménagement ;

Spendesk par Rodolphe Ardant (2003) offre une solution SaaS permettant de gérer les dépenses d’une entreprise ;

Yespark par Thibaut Chary (2010) est une application mobile qui propose des locations mensuelles de places de parking privé.

On trouve au total 17 jeunes pousses dans le French Tech 120 fondées ou cofondées par des alumni de l’École dans des secteurs extrêmement variés, essentiellement par de jeunes camarades des promos post 2000, mais pas uniquement. Pour découvrir les autres aventures entrepreneuriales polytechni­ciennes, rendez-vous chaque mois dans la rubrique « 10 questions à un X entrepreneur » de notre camarade Hervé Kabla.

Poster un commentaire